Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Associations d'élus

Casting millimétré à l’AMF

Publié le 08/12/2021 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

Murielle Fabre
Twitter Muriel Fabre
Pour la première fois, une femme, Murielle Fabre, sera secrétaire générale de l’Association des maires de France. Cette élue ex-LR d’une petite ville près de Strasbourg figurait sur la liste du nouveau président de l’AMF, David Lisnard (LR).

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

L’Association des maires de France retrouve les voies de la concorde. Après une campagne musclée pour la présidence remportée par David Lisnard (LR) contre Philippe Laurent (UDI), l’association d’élus a désigné ses nouvelles instances dirigeantes à l’unanimité ce 7 décembre 2021.

André Laignel (PS) est confirmé dans ses fonctions de premier vice-président délégué.

Philippe Laurent quitte, en revanche, le secrétariat général. Le candidat malheureux à la tête de l’Association des maires de France devient deuxième vice-président. Il hérite d’un portefeuille taillé sur mesure : « Les relations avec les organisations patronales et syndicales pour renforcer l’ouverture de l’AMF sur la société civile ». L’un des chevaux de bataille de sa campagne.

François Deluga, le patron socialiste du Centre national de la fonction publique territoriale, prend du galon. Il devient trésorier général. Un poste traditionnellement dévolu au PS, dans le cadre du Yalta droite-gauche à l’AMF.

Une DGS de carrière

Mais la principale nouveauté s’appelle Murielle Fabre. Première magistrate de Lampertheim (2 900 hab., Bas-Rhin), commune de l’eurométropole de Strasbourg, cette quadra prend le poste de numéro 3. En clair, de secrétaire générale.

Une consécration pour ce pur produit des collectivités. Murielle Fabre est une directrice générale des services de carrière. Elle a œuvré comme DGS de deux petites villes alsaciennes : Wolfisheim (4 000 hab., Bas-Rhin), puis Barr (7 000 hab., Bas-Rhin).

Elue pour la première fois maire en 2020, elle a, alors, pris la coprésidence de la commission « fonction publique territoriale et ressources humaines » de l’AMF, en duo avec François Deluga. Elle a été la cheville ouvrière des 26 propositions de l’association pour la revalorisation et l’attractivité du métier de secrétaire de mairie.

Dans une récente interview à La Gazette, elle insistait sur la place des premiers magistrats. « Le rôle d’employeur des maires doit être renforcé et pour cela nous devons disposer de davantage de latitude », souhaitait-elle.

La vice-présidente de l’eurométropole chargée de l’action culturelle, du cinéma et de l’audiovisuel a aussi un passé politique. Mariée à un officier de carrière, l’élue de la banlieue chic de Strasbourg a été encartée chez Les Républicains. En 2017, elle a dirigé la campagne, perdue, de la députée sortante LR de la quatrième circonscription du Bas-Rhin, Sophie Rohfritsch. Comme DGS, elle a œuvré exclusivement auprès de maires Les Républicains.

« Murielle Fabre est à la fois compétente et modérée. C’est un très bon choix », salue son prédécesseur, Philippe Laurent.

Nouvelles têtes

Le nouveau casting de l’AMF voit aussi l’arrivée de deux figures montantes comme vice-présidents. Jeune président de Limoges métropole de 34 ans, mais déjà vieux routier de la profession politique, Guillaume Guérin (LR) est un proche de François Baroin : il vit avec une nièce de l’ancien président de l’AMF, à en croire France 3 Nouvelle Aquitaine.

Quant à Michaël Delafosse (PS), c’est l’une des révélations des dernières municipales. Le nouveau vice-président de l’AMF est, à Montpellier, un héritier assumé de Georges Frêche, à cheval sur la sécurité et la laïcité.

Il côtoiera, parmi les vice-présidents de l’Association des maires de France, le représentant de l’aile écologiste de la galaxie municipale, le maire EELV de l’Ile-Saint-Denis, Mohamed Gnabaly (8 000 hab., Seine-Saint-Denis). Un profil atypique. Cet ancien trader à la City de Londres a fondé une coopérative qui allie des activités lucratives (Ferme urbaine, vente de produits bio…) à des programmes éducatifs et sociaux.

Du B8 au B9

Parmi les six vice-présidents classiques, seule la très Macron-compatible présidente de Villes de France, Caroline Cayeux, appartenait à la liste de Philippe Laurent. Mais, petite nouveauté du millésime 2021, le bureau exécutif passe de 8 à 9 membres. Une manière de faire de la place à l’équipe de Philippe Laurent.

Au sein du B9, le candidat malheureux à la présidence pourra compter sur le maire LR de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, en rupture de ban avec l’appareil politique des Républicains, et Catherine Vautrin (LR). La présidente LR du Grand Reims a vocation à faire contrepoids aux positions communalistes d’André Laignel. Gouvernement de l’AMF, le B9 devrait, selon Philippe Laurent, être convoqué plus souvent que sous le magistère de François Baroin.

Sur le strict plan politique, la gouvernance de l’Association des maires de France penche plus à droite que par le passé, si l’on prend en compte l’arrivée de maires Macron-compatibles ex-LR. Parmi eux, le premier magistrat de Saint-Laurent-du-Var (28 000 hab., Alpes-Maritimes), Joseph Ségura. Un proche du leader de la métropole de Nice-Côte d’Azur, l’ancien ministre Christian Estrosi (ex-LR).

Du côté des commissions, pas de grand chambardement. L’instance consacrée aux finances ne sera cependant plus présidée par Philippe Laurent, qui prend un peu de champ. Antoine Homé (PS), le maire de Wittenheim (15 000 hab., Haut-Rhin), reste, en revanche, fidèle au poste. Il aura comme binôme Pierre Breteau. Le maire et conseiller départemental Modem de Saint-Grégoire, en Ille-et-Vilaine, a dirigé le service finances de Puteaux en début de carrière. Depuis 1997, il est l’un des piliers de KPMG Secteur Public.

Très critique contre l’Association des maires de France durant la campagne, Karl Olive (ex-LR) rentre dans le rang. Le candidat affiché au poste de ministre des Sports d’Emmanuel Macron s’occupera, à l’AMF, de la préparation des Jeux olympiques de 2024.

Comité législatif

Enfin, conformément à un engagement du nouveau président de l’AMF, David Lisnard, un comité législatif est porté sur les fonts baptismaux. Objectif : intervenir en amont des textes discutés au Parlement, de manière à réduire les dommages collatéraux de la limitation du cumul des mandats. Un ancien député a été désigné pour piloter cette instance : le premier magistrat de Combs-la-Ville (22 000 hab., Seine-et-Marne), Guy Geoffroy (LR). Dixit Philippe Laurent, il devrait œuvrer en tandem avec un autre ancien parlementaire, le maire de Vesoul (29 000 hab., Haute-Saône), Alain Chrétien (EX-LR), proche d’Edouard Philippe.

L’heure est donc à l’union à l’AMF. David Lisnard se dit « heureux et fier de souder une telle équipe au service des libertés locales, de la performance publique et de la vitalité communale. » « Nous nous retrouvons, se réjouit Gaël Perdriau, dans notre combat commun pour des collectivités locales respectées et indépendantes face à un pouvoir central de plus en plus déconnecté des réalités. »

 

Les coprésidences de commission

Affaires sociales : Luc Carvounas, maire d’Alfortville (Val-de-Marne) et Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne

Environnement et développement durable : Bertrand Hauchecorne, maire de Mareau-aux-Prés (Loiret) et Christian Métairie, maire d’Arcueil (Val-de-Marne),

Finances et fiscalité locales : Pierre Breteau, maire de Saint-Grégoire (Ille-et-Vilaine), et Antoine Homé, maire de Wittenheim (Haut-Rhin)

Aménagement, urbanisme, habitat, logement : Constance de Pélichy, maire de La Ferté-Saint-Aubin (Loir-et-Cher) et Sylvain Robert, maire de Lens (Pas-de-Calais)

Politique de la Ville et cohésion sociale : Catherine Arenou, maire de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) et Hélène Geoffroy, maire de Vaulx-en-Velin (Rhône),

Transports, mobilité, voirie : Frédéric Cuillerier, maire de Saint-Ay (Loiret) et Sylvain Laval, maire de Saint-Martin-le-Vinoux (Isère)

Développement économique, tourisme, commerce : Alain Chrétien, maire de Vesoul (Haute-Saône), et Pierre-Alain Roiron, maire de Langeais (Indre-et-Loire)

Numérique : Patrick Molinoz, maire de Venarey-lès-Laumes (Côte-d’Or) et Michel Sauvade, maire de Marsac-en-Livradois (Puy-de-Dôme),

Territoires ruraux : Cécile Gallien, maire de Vorey (Haute-Loire), et Karine Gloanec-Maurin, présidente de la communauté de communes des Collines du Perche (Loir-et-Cher),

Education : Delphine Labails, maire de Périgueux (Dordogne), et Frédéric Leturque, maire d’Arras (Pas-de-Calais)

Culture et patrimoine : Florence Portelli, maire de Taverny (Val-d’Oise), et Jean-Marc Vayssouze-Faure, maire de Cahors (Lot)

Europe : Thibaut Guignard, maire de Plœuc-L’Hermitage (Côte-d’Armor) et Christophe Rouillon, maire de Coulaines (Sarthe),

Fonction publique territoriale et ressources humaines : Jean-Pierre Bosino, maire de Montataire (Orne) et Murielle Fabre, maire de Lampertheim (Bas-Rhin)

Intercommunalité : Stéphanie Guiraud-Chaumeil, maire d’Albi (Tarn) et André Laignel, maire d’Issoudun (Indre)

Santé : Véronique Besse, Les Herbiers (Vendée) et Frédéric Chéreau, maire de Douai (Nord)

Prévention de la délinquance et Sécurité : Jean-Paul Jeandon, maire de Cergy (Val-d’Oise) et Frédéric Masquelier, maire de Saint-Raphaël (Var)

Comité législatif : Guy Geoffroy, maire de Combs-la-Ville (Seine-et-Marne), et une co-présidence à désigner,

Jeux olympiques et paralympiques 2024 : Karl Olive, maire de Poissy (Yvelines), et une co-présidence à désigner.

Cet article fait partie du Dossier

Congrès des maires 2021 : changement d’ère à l’AMF

Sommaire du dossier

  1. Casting millimétré à l’AMF
  2. Ce qu’il faut retenir du congrès des maires 2021
  3. Emmanuel Macron dit leurs quatre vérités aux maires
  4. Contenu partenaire Implantation logistique : interview croisée entre Nicolas Méary et Stéphane Taillée
  5. David Lisnard, la tête et les jambes
  6. David Lisnard, premier maire de France
  7. Les finances au cœur des batailles entre l’Etat et les collectivités
  8. Un président qui reste clivant
  9. Autonomie fiscale : les maires plus nuancés que leur association
  10. Ces villes qui font le choix de la démocratie participative
  11. Climat : de la théorie à la pratique
  12. Présidentielle : « Parrainer, ça fait partie du job de maire »
  13. Les territoires ruraux toujours en attente d’un Etat accompagnateur
  14. La bataille des maires
  15. Les maires relancent la guerre des chiffres sur le bilan de la crise
  16. L’Unccas demande des augmentations de salaires pour ses aides à domicile
  17. Inclusion numérique : les élus locaux réclament la pérennisation des moyens
  18. La calinothérapie laisse les maires sur leur faim
  19. Le contribuable local, une espèce en voie de disparition
  20. Les petites communes épargnées par la chute de la participation
  21. Maires et habitants, histoire d’un désamour
  22. Le ras-le-bol des maires agressés
  23. Rémi Lefebvre : « Les maires cachent l’abstention sous le tapis »
  24. Des barons locaux aux adeptes de la « gouvernance partagée »
  25. Campagne à l’AMF : Gérard Larcher descend dans l’arène
  26. Les maires refusent d’être « les sous-traitants de l’État »
  27. Duel annoncé pour la présidence de l’AMF
  28. David Lisnard : « L’Etat impose aux maires une bureaucratie terrifiante »
  29. Philippe Laurent : « L’AMF n’est pas la chasse gardée des partis »

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Casting millimétré à l’AMF

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement