Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Logements, trottoirs, entreprises… l’espace public et privé se pare de vert

Publié le 02/12/2021 • Par Solange de Fréminville • dans : A la une, actus experts technique, Dossiers d'actualité, Dossiers du Club Techni.Cités, France

À Paris, la Recyclerie s’est installée dans une ancienne gare de la petite ceinture dans
le XVIIIe arrondissement et a
introduit près de 1 000 m2 de nature dont un des potagers collectif et pédagogique, des
ruches, un poulailler et du compostage.
À Paris, la Recyclerie s’est installée dans une ancienne gare de la petite ceinture dans le XVIIIe arrondissement et a introduit près de 1 000 m2 de nature dont un des potagers collectif et pédagogique, des ruches, un poulailler et du compostage. Anne-Cécile Daniel
Les collectivités incitent les habitants à végétaliser, mais impliquent aussi de plus en plus les associations, les entreprises, les bailleurs sociaux, etc.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Quand la nature se lance à l’assaut de la ville

Pionnière, Lille (233 100 hab.) a proposé, dès 1995, aux habitants de végétaliser leur maison avec des plantes grimpantes en creusant des fosses sur les trottoirs, en pied de façade. Ce dispositif, « verdissons nos murs », a autorisé l’aménagement et le fleurissement d’une cinquantaine de sites par an, en moyenne. Il a été élargi en 2017 avec la création du « permis de végéta­liser », qui suscite des projets individuels et collectifs dans l’espace public. La ville compte 2 300 fosses de plantation.
Cependant, « il n’est pas rare, à la suite du déménagement d’habitants, de voir des fosses de végétalisation moins entretenues. Il arrive aussi que des sites soient vandalisés », remarque Stanislas Dendievel, adjoint (PS) à la maire, délégué à l’urbanisme et à la nature.

Plantations ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Logements, trottoirs, entreprises… l’espace public et privé se pare de vert

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement