Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

L’amélioration des finances départementales cache des incertitudes pour les années à venir

Publié le 07/12/2021 • Par Isabelle Raynaud Romain Gaspar • dans : A la Une finances, Actu expert santé social, Actu experts finances, France, Toute l'actu Santé Social

Financial-pressure
AdobeStock
Au lendemain de leurs assises, les départements se portent plutôt mieux financièrement que ce que l’on pouvait imaginer au début de la crise sanitaire grâce à une envolée des droits de mutation à titre onéreux et une faible augmentation du RSA. Néanmoins des inquiétudes demeurent. Réforme des allocations chômage, recentralisation du RSA et ses conséquences sur la péréquation, coût de l'autonomie... Les finances locales devraient rester dans les années à venir un thème de bataille entre les départements et l'Etat. Surtout que les présidents de départements sont encore nostalgiques de la perte de la taxe foncière, leur dernier impôt avec pouvoir de taux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Après des mois d’inquiétude à la suite de la réforme fiscale et de la crise sanitaire, le gouvernement semble enfin s’être décidé à agir pour renforcer la résilience financière des départements. Il faut dire que, depuis l’obtention d’une fraction de TVA pour remplacer la taxe foncière transférée aux communes, leur dernier impôt à pouvoir de taux, les départements sont très liés à la conjoncture économique et craignent le fameux « effet de ciseau » : un effondrement de leurs principales recettes, la TVA et les droits de mutation à titre onéreux (DMTO) couplé à une hausse de leurs dépenses, les allocations individuelles de solidarité.

L’annonce par Jean Castex, le 3 décembre, lors des assises des départements, de l’accord de l’Etat pour la création de réserves individuelles de ...

[100% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Déserts médicaux, comment s'en sortir ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’amélioration des finances départementales cache des incertitudes pour les années à venir

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement