Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Jeunesse

Contrat d’engagement jeune : « Je crains que l’allocation ne soit au rabais »

Publié le 29/11/2021 • Par Rouja Lazarova • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social, France

Sophie_Taillé-Polian_au_Sénat
Staillep CC BY-SA 4.0
Dans un rapport d’information sur les missions locales, les sénateurs Sophie Taillé-Polian et Emmanuel Capus constataient que ces piliers de l’insertion socio-professionnelle des 16-25 ans ont joué un rôle fondamental pendant la crise sanitaire. Mardi 9 novembre, les rapporteurs ont motivé la décision de la commission des finances à proposer au Sénat de ne pas adopter l’amendement 57 au PFL 2022 créant le contrat d’engagement jeunes (CEJ). Sophie Taillé-Polian explique pourquoi.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Que pensez-vous du contrat d’engagement jeune (CEJ) annoncé par le président de la République qui doit concerner 400 000 jeunes en 2022 ?

Je suis très interrogative sur ce CEJ qui vient non seulement remplacer la Garantie jeunes, mais refonde profondément l’aide et l’accompagnement apportés aux jeunes, sans aucune évaluation ni étude d’impact. L’amendement 57, qui crée ce dispositif, a été introduit au PLF 2022 début novembre, alors que la première annonce du président de la république sur un « revenu d’engagement jeunes » date du 12 juillet. On avait donc le temps d’avoir un dispositif construit et partagé, non pas un amendement déposé à la dernière minute. Par ailleurs, l’objectif est bien trop ambitieux, car celui de 200 000 jeunes en Garantie jeunes en 2021 ne sera pas ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Références

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Déserts médicaux, comment s'en sortir ?

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Contrat d’engagement jeune : « Je crains que l’allocation ne soit au rabais »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement