Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Péréquation

La réforme des indicateurs financiers, une bombe à retardement

Publié le 29/11/2021 • Par Romain Gaspar • dans : A la une, A la Une finances, Actu experts finances, Décryptages finances, France

Photo of a round bomb with lit fuse on a red background. Bomb an
©yuliiapedchenko - stock.adobe.com
Avec la fin programmée de la taxe d’habitation d’ici à 2023 et la baisse des impôts dits « de production » dès 2021, le gouvernement a intégré dans le projet de loi de finances pour 2022 une réforme des indicateurs financiers. Les cabinets CMK et Ressources consultants finances dévoilent, en exclusivité pour « La Gazette », les premiers enseignements des simulations qu’ils sont en train de réaliser sur le sujet et les effets sur les concours financiers.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Et si le fameux « tsunami à venir » sur les potentiels fiscaux et la péréquation annoncé dans nos colonnes en juin 2019 après la suppression de la taxe d’habitation lors de la réforme de la fiscalité locale par le spécialiste des finances locales et fondateur du cabinet CMK, Michel Klopfer, était en train de se réaliser ? C’est en tout cas l’avis de deux des principaux cabinets de conseil en finances locales, le cabinet CMK et le cabinet Ressources consultants finances présidé par Yann Le Meur, par ailleurs enseignant en finances locales à la faculté de sciences économiques de Rennes 1. Les consultants Eric Julla (1), Céline Bacharan (2) et Christian Escallier (3) dévoilent, en exclusivité pour « La Gazette », les premiers enseignements des simulations qu’ils sont en train de réaliser sur ...

[100% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Déserts médicaux, comment s'en sortir ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La réforme des indicateurs financiers, une bombe à retardement

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement