Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Europe
  • Des budgets nationaux sains, une condition nouvelle au maintien des aides régionales européennes

fonds structurels

Des budgets nationaux sains, une condition nouvelle au maintien des aides régionales européennes

Publié le 05/10/2011 • Par Nathalie Vandystadt • dans : Europe

Alors que la chancelière allemande Angela Merkel était en visite mercredi 5 octobre 2011 à Bruxelles, la Commission européenne a ajouté à ses projets législatifs sur les futurs fonds régionaux un élément de rigueur budgétaire qui aurait tout pour lui plaire. Parmi les propositions législatives de la Commission, attendues jeudi 6 octobre, les régions devraient être confrontées à un grand changement dans la politique régionale européenne : la « conditionnalité » du maintien de tous les fonds régionaux à la lutte contre les déficits publics nationaux excessifs. Aucun doute que les régions se mobiliseront contre.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Si le conseil des ministres de l’UE constate qu’un déficit excessif existe dans un pays bénéficiaire (des fonds) et que celui-ci n’a pas pris de mesures efficaces pour y remédier, la Commission pourra, dans les 20 jours, suspendre une partie ou la totalité des fonds qui lui sont dus », écrit l’exécutif européen dans son projet consulté par La Gazette des communes.

Bruxelles prévoit toutefois une certaine flexibilité à ces mesures de rétorsion dans des « circonstances économiques exceptionnelles et sur demande motivée de l’Etat membre concerné ».
Les aides suspendues pourraient alors être moindres. Ou encore : cette suspension pourrait être remise à plus tard.

Cette punition prendrait effet au 1er janvier de l’année suivant la décision du conseil des ministres. Et sera levée sans délai une fois que le Conseil aura décidé que le pays puni gère à nouveau sainement ses finances publiques.

Demande franco-allemande – Une première version des propositions communautaires, qui avait fuité mi-septembre, ne comportait pas une telle clause.
On y retrouvait seulement une conditionnalité – déjà existante, mais jamais utilisée – pour les fonds de cohésion, soit l’enveloppe des 68,7 milliards d’euros proposée par Bruxelles pour toute l’UE dans le futur budget européen 2014-2020.
Maintenant tous les fonds européens sont concernés.

Mi-août, Angela Merkel et Nicolas Sarkozy avaient écrit ensemble à la Commission pour lui demander de prévoir de telles règles. Olli Rehn, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, mettait aussi la pression.

Au final, ces projets devront être approuvés par les 27 pays de l’UE et les eurodéputés.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Numérique et services publics : saisir l'opportunité

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Des budgets nationaux sains, une condition nouvelle au maintien des aides régionales européennes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement