Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

RESSOURCES HUMAINES

La région Rhône-Alpes bien notée par la CRC pour sa gestion des ressources humaines

Publié le 05/10/2011 • Par Claude Ferrero • dans : Actu Emploi, Régions, Toute l'actu RH

Selon la Chambre régionale des comptes, la région a su gérer « avec efficacité le problème de l’accueil en détachement des agents des lycées qui, en tant que fonctionnaires de l’Etat, induisaient une charge de retraite deux fois plus élevée que celle qui est due pour un fonctionnaire territorial ». Une conclusion dont les élus ont pris connaissance le vendredi 23 septembre 2011.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Dans un rapport de 65 pages sur la gestion des ressources humaines de la région Rhône-Alpes sur la période 2005-2009, la Chambre régionale des comptes (CRC) accorde une large place à « l’enjeu considérable » du transfert des agents techniciens, ouvriers et de service (TOS) des lycées.
« On assiste de ce fait au passage d’une administration de mission caractérisée par un « sur-encadrement » à une administration de gestion riche en personnel d’exécution », note le rapport.
Certes, la part des personnels de catégorie A ramenés à l’effectif du siège (1 400 personnes) a augmenté de 44 % en 2005 à 47 % en 2009, mais le nombre des personnels des lycées (5 027 agents en 2010) représente quatre fois ceux du siège.

Face à « l’arrivée massives des TOS », la région a notamment mis en place les moyens pour mettre fin, indique le rapport de la CRC, « aux contrats de travail très discutables pratiqués par l’Etat dans les lycées ».
Idem pour le reclassement des agents connaissant des problèmes de santé alors que l’Etat, selon la Chambre, « préférait à la limite ne pas donner d’affectation à ses agents tout en continuant à les rémunérer ».

De 20 à 12,6 % de contractuels – Les mesures de déprécarisation dans les lycées ont permis de passer de 20 % de contractuels en 2007 à 12,6 % en 2009. Autre impact, les frais de personnel ont fortement augmenté, de 41,2 millions d’euros en 2005 à 197,1 millions en 2008, dont 137 millions d’euros pour les TOS.

Parmi plusieurs facteurs expliquant l’évolution des dépenses de personnel, la CRC rappelle la raison fréquemment évoquée par la région sur les compétences transférées et non intégralement compensées par l’Etat, notamment avec le calcul de la masse salariale effectué sur les premiers échelons des grades (dit en pied de corps).
A laquelle s’ajoutent des particularités rhônalpines.

Ainsi, la collectivité s’est engagée, notamment :

  • dans l’alignement progressif des primes des TOS sur celles du personnel de même grade de la région (1 665 euros nets/agent en 2009), soit 20,3 millions en 3 ans,
  • dans deux revalorisations du régime indemnitaire pour les agents issus de l’éducation et de l’agriculture
  • et dans les avancements d’échelon à l’ancienneté des TOS comme pour les agents du siège.

En contrepoint de ces améliorations financières, le rapport note que la région a « refusé de créer de nouveaux postes dans les lycées malgré la forte demande syndicale portant sur 600 postes de TOS » (sauf 19 postes de 2006 à 2010).

Exemplaire – Parmi les points positifs sur la GRH globale régionale, la Chambre met en avant une politique de recrutement attractive (près de 8 000 candidatures par an), une politique de mobilité interne « très efficace » qui permet de pourvoir 33 % des postes, et des politiques de formation professionnelle et de reclassement à « citer en exemples ».

1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La région Rhône-Alpes bien notée par la CRC pour sa gestion des ressources humaines

Votre e-mail ne sera pas publié

danièle

06/10/2011 11h21

La réussite n’est pas complète quand on sait la souffrance au travail des personnels travaillant dans les lycées ce qui amène l’absentéisme .
Les pathologies liées au stress et au mal être sont ignorées de la D R H.
La double hiérarchie que subisse les agents est une catastrophe que la région ne veut pas reconnaitre.Le harcèlement existe et le non respect est monnaie courante. Des jugements de valeur sont écrit sur des notations. Alors cessez de vous contenter du superficiel.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement