Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Tribune

« De la sécurité locale à la sécurité globale »

Publié le 26/11/2021 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la Une prévention-sécurité, France, Opinions

Thourot Fauvergue
Cap
Dans une tribune adressée à la Gazette, les députés LREM Alice Thourot et Jean-Michel Fauvergue promeuvent la loi sécurité globale du 25 mai 2021, qu'ils ont porté à l"Assemblée nationale, et attirent l'attention des élus locaux sur les nouveaux outils qui s'offrent à eux pour créer un continuum de sécurité entre les différentes forces de sécurité.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Il existe deux types de polices en France : la police au service de l’État, et la police au service des Français. La première assure le maintien de la cohésion nationale, de l’ordre public : elle est présente lors des manifestations, des prises d’otages, des attentats, dans les gares et les aéroports, ou dans les services de renseignement. Cette police-là obéit nécessairement à une hiérarchie pyramidale et centralisée, pour faire remonter les informations, les diffuser utilement, et agir efficacement. La seconde police, que nous qualifions de « voisinage » ou « du quotidien », plus décentralisée, exige une réelle coordination entre les acteurs locaux, sous la responsabilité du commissaire de police ou de l’Officier de gendarmerie et du maire.

La loi « pour une sécurité globale préservant les libertés » offre de nouvelles perspectives d’action à cette police de « voisinage » et aux territoires via l’ouverture de la mutualisation des moyens humains et technologiques. Travailler et innover ensemble est désormais possible partout, pour ceux qui le souhaitent, en zone rurale comme en zone urbaine, et au-delà des frontières administratives.

La sécurité n’est plus en effet seulement l’affaire de la police et de la gendarmerie. Elle englobe les élus locaux, les sociétés de sécurité privées, les associations citoyennes de vigilance, et chaque citoyen dans sa capacité à mener une réflexion sur son propre sentiment d’insécurité. Elle est de la responsabilité de tous : des élus nationaux comme des élus locaux. C’est le « continuum de sécurité ».

Depuis trois ans, nous écoutons, échangeons, débattons, et sillonnons les routes de France pour ouvrir des solutions concrètes aux acteurs de terrain. Notre choix est celui de la confiance envers celles et ceux qui sont en première ligne face aux citoyens.

Notre objectif est de permettre à ces acteurs de la sécurité locale, et en premier lieu aux élus locaux, policiers nationaux et municipaux, gendarmes, de collaborer plus et mieux, d’innover ensemble, d’expérimenter pour être plus efficaces, réactifs, et obtenir des résultats concrets sur la qualité de vie des Français.

Cette collaboration nécessite avant tout, une volonté farouche de travailler ensemble, de se faire confiance, d’échanger, et de prendre des initiatives, pour réussir ensemble.

Les territoires ont des besoins différents, qui exigent pour y répondre des solutions distinctes. Les problématiques de sécurité ne sont pas identiques à Montélimar ou à Nantes. Ces besoins doivent être clairement identifiés, pour définir en premier lieu sur quel bassin de vie il est intéressant de travailler (par exemple sur plusieurs EPCI mais sans les englober totalement, sur les deux rives d’un fleuve qui délimite deux départements, ou le long d’une route nationale), ensuite quels partenaires solliciter pour collaborer sur ce bassin de vie (de la prévention à la répression, en associant des interlocuteurs qui ne sont pas directement liés à la sécurité mais qui y participent malgré tout, et veulent y contribuer), et enfin dans quel cadre juridique la nouvelle organisation peut s’insérer.

De outils variés et innovants

Concrètement, la loi permet désormais aux communes limitrophes ou appartenant à une même agglomération au sein d’un même département ou à un même EPCI d’avoir un ou plusieurs agents de police municipale en commun, compétent(s) sur le territoire de chacune d’entre elles.

Concernant la vidéoprotection, elle ouvre notamment la voie à la mutualisation au niveau d’un syndicat mixte dont le territoire peut s’étendre sur deux départements limitrophes. Cette disposition est un grand progrès en zone urbaine, mais aussi en milieu rural.

Les CLSPD sont désormais obligatoires dans les communes de plus de 10 000 habitants et dans celles comprenant un quartier prioritaire de la politique de la ville.  Dans les communes de plus de 15000 habitants, le maire charge en outre un coordinateur du suivi, de l’animation et de la coordination des travaux du CLSPD pour s’assurer de l’effectivité du conseil local.

Le texte ouvre par ailleurs la porte aux GPO (Groupes de Partenariats Opérationnels), réunis à la demande des policiers et/ou gendarmes, qui rendent possibles des solutions rapides et efficaces à des problèmes concrets du quotidien, comme des querelles de voisinage, ou une « voiture ventouse » (abandonnée) sur la voie publique.

La loi permet ainsi une organisation de la sécurité locale au plus proche de la réalité, suivant le principe « small is beautiful ». Les élus et acteurs locaux doivent s’emparer de ces nouveaux outils pour inventer et expérimenter leurs propres solutions de sécurité au service des Français.

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« De la sécurité locale à la sécurité globale »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement