Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Forêts

Les communes forestières veulent sauver l’ONF mais pas à n’importe quel prix

Publié le 23/11/2021 • Par Isabelle Verbaere • dans : Actu experts finances, actus experts technique, France

8112326619_2190c85fc2_z
Flick cc by Steve C
Les communes forestières ne débourseront pas 30 millions d’euros supplémentaires pour le budget de l’ONF, a annoncé le ministre de l’agriculture, lors du salon des maires, mercredi 17 novembre. Une victoire qui ne leur suffit pas…

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les voilà rassurées ! L’Etat abandonne son projet de demander aux communes forestières, une contribution supplémentaire de près de 30 millions d’euros entre 2023 et 2025 pour le financement de l’Office National des Forêts (ONF). Le ministre de l’agriculture, Julien de Normandie, l’a annoncé lors du salon des maires, mercredi 17 novembre.

« C’est une victoire, pour nous qui sommes mobilisés depuis le mois de juin en dénonçant cette mesure injuste et irrationnelle », se félicite Dominique Jarlier président de la Fédération nationale des communes forestières (FNCOFOR). Une mesure présente dans le contrat d’objectif et de performance de l’ONF 2021-2025, adopté en juillet 2021, qui prévoyait d’augmenter de près de 50 % les frais de garderie, payés par les communes soumises au régime forestier. Ces frais de garderie représentent environ 30 millions d’euros par an en moyenne, auxquels il faut ajouter une taxe de deux euros à l’hectare et 60 millions d’euros de travaux forestiers en moyenne par an.

Que fait précisément l’ONF de ces millions d’euros ? La FNCOFOR, qui ne compte pas se contenter de ce recul de l’Etat, aimerait bien le savoir. « Les communes forestières ne veulent pas que l’ONF disparaisse, insiste Dominique Jarlier. Mais elles ne souhaitent pas payer plus que les services effectivement rendus par l’établissement. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Je pense aux dépenses de communication, notamment ».

Pour une comptabilité analytique

La FNCOFOR réclame depuis des années que la comptabilité analytique de l’ONF soit plus rigoureuse, pour ajuster moyens et besoins. « Il s’agit d’objectiver les dépenses : quelles tâches sont réalisées, de quelles missions relèvent-elles, du stockage du carbone, de la protection de la biodiversité, de la prévention des incendies ? Après on se tournera vers le politique pour savoir qui doit payer ».

L’ONF gère près de 6 millions d’hectares, dont la moitié de forêt communale. La FNCOFOR compte prochainement

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec les dossiers

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Initier et piloter une démarche de transformation par le cloud : l’exemple de Radio France

de Capgemini

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les communes forestières veulent sauver l’ONF mais pas à n’importe quel prix

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement