Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Congrès des maires 2021

Décentralisation : le sombre tableau de l’AMF

Publié le 18/11/2021 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : Actualité Club finances, France

André Laignel
D.R.
« L’Etat semble avoir rayé le mot « confiance » de son dictionnaire », a fulminé « l’éternel » premier vice-président délégué de l’Association des maires de France, André Laignel.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

C’est un grand classique du congrès des maires. « L’éternel » premier vice-président délégué de l’AMF, selon le mot de son nouveau patron, David Lisnard, a tiré à boulets rouges sur le pouvoir central, à l’occasion de sa lecture de la résolution générale.

Devant un Emmanuel Macron qui n’en pouvait mais, l’ancien ministre de François Mitterrand a tonné contre un exécutif qui transforme « les budgets communaux en budgets annexes de l’Etat ». Il a pointé du doigt « l’avalanche de normes tatillonnes ». Et a rappelé la défense historique de l’AMF de l’autonomie fiscale « existentielle sans quoi les maires deviendrons des sous-traitants de l’Etat ».

Catalogue de petites mesures

Le projet de loi 3DS, comme différenciation, décentralisation, déconcentration et simplification n’a pas davantage trouvé grâce à ses yeux. Il y a vu « un catalogue de petites mesures », « en aucun cas une politique à la hauteur des enjeux ». N’en jetez plus !

Pour l’AMF, l’Etat n’est définitivement pas à la hauteur face à la crise. « La marée des inégalités ne cesse de monter, a tonné le soutien d’Anne Hidalgo à l’élection présidentielle. Pour l’enrayer, il faudra bien plus que quelques digues construites à la va-vite ».

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Décentralisation : le sombre tableau de l’AMF

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement