Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Congrès des maires] Cybersécurité

Attaques informatiques : « Il vaut mieux dépenser avant qu’après »

Publié le 18/11/2021 • Par Alexandre Léchenet • dans : France

Une cybersécurité essentielle
Momius / Adobestock
Les témoignages s'accumulent, les tables rondes se multiplient, mais le message reste le même. Face aux attaques informatiques, il faut sécuriser les infrastructures et former élus et agents. Des solutions existent, ont rappelé la gendarmerie, la Cnil ou encore l'Anssi lors d'une table ronde au congrès des maires.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Invité à une table ronde du congrès des maires sur les questions de sécurisation des usages numériques, Bernard Baudoux, maire d’Aulnoye-Aymeries (Nord) a témoigné sur l’année éprouvante qu’il vient de vivre, pour éviter que ça n’arrive à d’autres.

Sa ville a été attaquée par un rançongiciel en novembre 2020, mais les conséquences se font encore ressentir.

Il raconte : « Le personnel était traumatisé, j’ai vu des gens pleurer. Tous les services quotidiens étaient déconnectés. Vous n’avez plus rien ! Impossible de savoir qui vient à la cantine scolaire. Faire les fiches de paie des agents : c’est impossible. Vous payez ce que vous avez payé le mois précédent pendant six mois, jusqu’à réussir à relancer la machine. Les délibérations de conseil municipal depuis 20 ans ont également disparu. A l’Ehpad, géré par le CCAS, il n’y avait plus rien non plus. »

Le crayon et la gomme

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Attaques informatiques : « Il vaut mieux dépenser avant qu’après »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement