Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

Les Petites villes de demain sont financièrement solides

Publié le 17/11/2021 • Par Pascale Tessier • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

TOURNUS-CENTRE
© Laurent CHEVIET
Plus fragiles que la moyenne, les Petites villes de demain se sont pourtant mieux redressées que la moyenne, entre 2016 et 2020, et leur financière est jugée solide. C’est ce qui ressort du baromètre établi par l’agence locale française (AFL) avec l’agence nationale de cohésion des territoires (ANCT).

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les petites villes de demain (PVD) ont maintenu le cap et affichent « une santé financière solide à l’aube de 2022. » Ainsi s’exprime l’Agence France Locale (AFL) qui, après son baromètre complet sur la santé financière des collectivités locales publié en juin, consacre une étude spécifique à la période 2016-2020 des collectivités sélectionnées dans le cadre du dispositif PVD.

La période analysée révèle que les notes financières de ces collectivités se sont globalement mieux redressées que celles de l’ensemble des communes françaises (+8 % contre +6 %), même si subsistent des disparités. De manière générale, la santé financière des PVD est « plus fragile »  avec des marges de manœuvre limitées, et des notes « plus dégradées que les moyennes nationales », même si la tendance est à l’amélioration depuis 2016. En effet, l’étude révèle que leur note financière est meilleure, de manière plus nette que les autres communes françaises, sur la même période.

Plus c’est petit et meilleur c’est !

52,5 % des communes PVD comptent moins de 3500 habitants. Les moins peuplées sont les mieux notées et si l’écart se creuse pour les plus peuplées (7,2 % ont entre 10 000 et 20 000 habitants), c’est, notamment, parce qu’en tant que villes centre, elles supportent souvent davantage de charges fixes et engagent globalement des investissements plus conséquents, tout en étant situées dans des zones rurales. « Plus une commune joue un rôle de centralité, moins sa note financière est bonne », estiment l’ANCT et l’AFL. Deux blocs se distinguent avec, d’un côté, les communes PVD les moins peuplées (dont la note financière s’est améliorée plus rapidement entre 2016 et 2020 que la moyenne nationale de même strate de population) et, de l’autre, les communes PVD de +10 000 habitants (dont la note financière s’est améliorée moins rapidement entre 2016 et 2020 que la moyenne nationale de même strate de population).

Mieux en Normandie qu’en Occitanie

Outre la démographie, la localisation est source d’hétérogénéité, avec des situations différentes d’une région à l’autre. Ainsi, les communes de Pays de la Loire, Bretagne et Normandie affichent en moyenne des santés financières « plus favorables », alors que les ratios sont « plus dégradés » en Ile-de-France, Occitanie et dans la région Sud, Provence-Côte-d’Azur.

Les situations diffèrent plus fortement encore si on les observe à l’échelle départementale. En 2016, la proportion des départements dont les communes présentaient une situation financière dégradée était importante, alors qu’ils ne sont plus que quelques-uns à avoir vu les ratios de leurs collectivités PVD se fragiliser. Toutefois, les situations sont très inégales au sein d’un même département.

Les ultra-marines au cas par cas

« Aucune conséquence négative de la crise sanitaire n’est observée sur les notes financières des communes PVD, même pour les communes les plus peuplées », affirme l’étude. Néanmoins, l’évolution des notes entre 2019 et 2020, au lendemain de la crise financière, fait état d’une dégradation au sein des communes de Bretagne, Ile-de-France et Grand-Est, ainsi que dans quatre régions d’outre-mer, et alors qu’elles s’améliorent partout ailleurs. À noter que les situations financières des communes ultra-marines ont été considérées au cas par cas, car il règne une grande hétérogénéité au sein de ces collectivités, globalement moins bien notées que celles de métropole.  En effet, leurs difficultés structurelles sont identifiées de longue date, qu’il s’agisse du contexte économique et social difficile, des charges de personnel élevées ou encore de la difficulté d’actualisation des bases fiscales.

Méthodologie

Le baromètre a utilisé la notation que l’AFL attribue à toutes les collectivités, calculée à partir de leurs comptes annuels et prenant en compte : la solvabilité (pondérée à 55 %), le poids de l’endettement (pondéré à 20 %), les marges de manœuvre budgétaire (pondérées à 25 %) Les notes ont été agrégées afin d’obtenir des moyennes sur différents périmètres (typologie de collectivité, entité territoriale, année, etc.)

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Initier et piloter une démarche de transformation par le cloud : l’exemple de Radio France

de Capgemini

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les Petites villes de demain sont financièrement solides

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement