Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

Renouvellement des membres associatifs d’un CCAS : quelles sont les modalités de publicité suffisantes ?

Publié le 17/11/2021 • Par Léna Jabre • dans : Réponse ministerielles santé social, Réponses ministérielles

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Réponse du ministère des Solidarités et de la santé : L’information préalable et relative au prochain renouvellement du conseil d’administration (CA) d’un centre communal d’action sociale (CCAS), destinée aux associations identifiées par l’article L. 123-6 du code de l’action sociale et des familles (CASF), doit être réalisée par voie d’affichage et, si cela est nécessaire, également par tout autre moyen présentant des garanties de publicité appropriée en fonction du public visé.

Pour qu’un acte administratif, telle qu’une nomination, soit opposable, il doit faire l’objet d’une publicité (article L. 2131-2, 5° du code général des collectivités territoriales). Le code des relations entre le public et l’administration, sans être exhaustif, prévoit différents moyens de publicité comme par exemple l’affichage, la diffusion par voie de presse ou encore la notification. Le code permet par ailleurs et selon les cas, de s’affranchir de cette obligation de publicité par « tout autre moyen », c’est-à-dire par toute autre formalité de diffusion susceptible de constituer une publicité appropriée, notamment eu égard à ses destinataires (article L. 221-2 du code des relations entre le public et l’administration).

Dès lors, si l’acte administratif concerné a pour objet de régir un ensemble d’individus, la publicité doit être la plus accessible possible. A contrario, lorsque l’acte administratif a pour effet de changer la situation juridique d’un nombre réduit d’individus, une publicité individualisée, comme la notification, est plus appropriée (article L. 221-8 du code des relations entre le public et l’administration).

Concernant la publicité préalable au renouvellement des membres du CA d’un CCAS, issus du milieu associatif, l’article R. 123-11 du CASF dispose qu’avant chaque renouvellement du conseil d’administration d’un centre communal d’action sociale, le maire doit en informer les associations locales identifiées, selon l’article L. 123-6 du même code, comme devant être représentées au sein de ce conseil.

Conformément à l’article R. 123-11 du code précité, cette information doit être réalisée par voie d’affichage et, si cela est nécessaire, par tout autre moyen de diffusion, notamment par voie de presse.

En application de ces dispositions, seul l’affichage est obligatoire, les autres canaux de diffusion procèdent du pouvoir discrétionnaire du maire, qui par bonne administration peut recourir à une publicité supplémentaire. Le cas échéant, celle-ci doit permettre d’informer collectivement les associations en offrant, par la portée de sa diffusion, les mêmes garanties qu’une publicité par voie de presse.

Par conséquent, la distribution d’un avis municipal dans chaque boite aux lettres des habitants de la commune, procédant d’une pratique de bonne administration, est suffisante dès lors qu’elle est associée à un affichage en mairie. Ce faisant, la commune peut légalement constater l’impossibilité de nommer des représentants des associations mentionnées au dernier alinéa de l’article L. 123-6 si ces dernières n’ont formulé aucune proposition pour leurs représentants dans le délai imparti.

Domaines juridiques

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Renouvellement des membres associatifs d’un CCAS : quelles sont les modalités de publicité suffisantes ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement