Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Editorial] fonction publique territoriale

Les omni-maires

Publié le 16/11/2021 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

B pouvoir
D.R.
Les premiers magistrats ultra-interventionnistes ont prospéré à la faveur de la chasse au coût. Une dérive aggravée par la fin du cumul des mandats.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les directeurs généraux des services­ sont-ils formatés ? « La Gazette » pose la question qui fâche à la veille des entretiens territoriaux de ­Strasbourg. Sur le banc des accusés : la prime accordée aux tableaux de bord financiers sur toute autre de forme de considération… Cette dérive menace, à l’évidence, certaines organisations locales. Mais est-elle, au fond, le fait des DGS eux-mêmes ?

Diktat des chiffres

Rien n’est moins sûr, à la lecture d’une enquête auprès des DGS menée par le sociologue Jérôme Grolleau, dans le cadre de l’observatoire de la MNT. Si formatage il y a, il émane de maires élus pour la première fois lors du millésime 2014 des municipales. Cette année-là, la vague bleue a vu l’arrivée en masse de jeunes maires « business friendly », souvent très éloignés de la fonction publique territoriale. Leur mot d’ordre, sur fond de baisse des dotations de l’Etat entre 2014 et 2016, puis de plafonnement des dépenses de fonctionnement : « Faire mieux, avec moins. »

Si la gestion sourcilleuse des deniers publics ne saurait être contestée, cette approche entraîne une série de dommages collatéraux dans la bonne marche des collectivités. Chez ces élus d’un nouveau genre, le diktat des chiffres s’accompagne d’une gestion en direct des services, à coups de SMS et de mails aux différents responsables d’unité.

Elus à plein temps

Une hyper-centralisation de la décision dopée par l’interdiction, à partir de 2017, du cumul entre un mandat de parlementaire et un poste exécutif local. Un DGS interrogé par ­Jérôme ­Grolleau pointe des édiles présents « H24, comme des lions en cage, ­s’occupant de tout et voulant tout contrôler… ». Autant d’élus qui cherchent à reléguer leur DGS au rang d’exécutant, simple garant de la conformité ­technico-règlementaire.

Mais ces omni-maires sont, fort heureusement, rattrapés par le principe de réalité. Ils ne peuvent gérer tout et tout seuls. Et beaucoup d’entre eux découvrent qu’il est bien utile d’avoir un filtre, le DGS et tout son savoir-faire, entre le pouvoir politique et le personnel municipal.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Initier et piloter une démarche de transformation par le cloud : l’exemple de Radio France

de Capgemini

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les omni-maires

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement