Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Éducation et vie scolaire

Restauration collective

Les entreprises de restauration collective concédée alertent sur le coût de la qualité

Publié le 15/11/2021 • Par Hélène Huteau • dans : A la Une Education et Vie scolaire, Actu expert Education et Vie scolaire, France

cantine
AdobeStock
A l’approche des négociations de fin d’année, les entreprises privées de la restauration collective alertent sur le coût de la hausse de qualité, et des matières premières qui met en danger leur rentabilité.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

A un mois et demi de la fin des négociations annuelles avec ses clients, le syndicat national de restauration collective privée (SNRC) a alerté sur la hausse des coût des matières premières, venant alourdir encore le coût des réformes dues à Egalim (le passage au sans plastique notamment). Lors  d’une conférence de presse le 10 novembre, son président Philippe Pont-Nourat, DG de Sodexo, annonce « une augmentation de 5 à 7 % d’augmentation des produits alimentaires, qui représentent 45 % des coûts de production ». Dans ce contexte inflationniste, le SNRC en appelle aux pouvoirs publics afin de revoir les prix tous les trois mois au lieu d’une fois par an. « Si on attend un an pour faire bouger l’indexation on est mort » prévient le président du SNRC.

80 % des Français reconnaissent les ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Education et Vie scolaire pendant 30 jours

J’en profite

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Éducation et vie scolaire

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les entreprises de restauration collective concédée alertent sur le coût de la qualité

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement