Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité

Rodéos urbains : quel bilan trois ans après la loi ?

Publié le 15/11/2021 • Par Nathalie Perrier • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Méduse avec moto
Bruitparif
La loi du 3 août 2018 a fait des rodéos urbains un délit puni d'un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende. Trois ans après, la commission des lois de l’Assemblée nationale juge le dispositif législatif « utile » mais préconise une série de recommandations pour lever les freins à sa mise en œuvre.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Comment mieux lutter contre les rodéos urbains ? Trois ans après la promulgation de la loi du 3 août 2018 « renforçant la lutte contre les rodéos motorisés », et alors que le phénomène continue d’empoisonner la vie de nombreux habitants, l’Assemblée nationale a tenu à dresser un premier bilan de ses dispositions.

Tout au long de l’été, une vingtaine d’auditions ont été menées auprès des services des ministères de l’Intérieur et de la Justice, de représentants et syndicats des forces de l’ordre et de la magistrature, de chercheurs et collectifs de citoyens ou encore d’associations d’élus. Nathalie Ravier, maire de Méru (Oise), Thierry Falconet, maire de Chenôve (Côte-d’Or) et président de l’Association des maires ville et banlieue, ou encore Margaret Connels ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Rodéos urbains : quel bilan trois ans après la loi ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement