Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Musique

Avenir des orchestres territoriaux : Roselyne Bachelot pose des jalons

Publié le 12/11/2021 • Par Hélène Girard • dans : Actualité Culture, France

orchestre-symphonique-Belish-AdobeStock_134866976
© belish-adobestock
Missionnés en 2020 par la ministre de la Culture pour dresser un état des lieux des orchestres permanents en région et envisager leur avenir, Anne Poursin, cheffe de l’Inspection de la création artistique, et Jérôme Thiébaux, musicologue, ont remis leurs conclusions le 8 novembre. L’avenir des formations symphoniques sera mis à l’ordre du jour d’un des prochains conseils des territoires pour la culture.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Remis à la ministre de la Culture Roselyne Bachelot le 8 novembre, le rapport « Pour un nouveau pacte symphonique », comprend pas moins de 51 mesures visant à adapter les orchestres permanents à la société du XXIème siècle.

Accompagnés par une mission ad hoc, qui s’est élargie à plusieurs reprises aux partenaires sociaux, les deux rapporteurs devaient d’abord dresser un état des lieux du secteur. Les deux experts ont posé leur loupe sur 31 orchestres permanents (hors orchestre de l’Opéra national de Paris). Ils se sont aussi livrés à des comparaisons internationales (Allemagne, Finlande, Royaume-Uni) et avec d’autres modèles d’ensembles musicaux.

  • Maisons d’opéra et festivals d’art lyrique prêts à discuter avec les élus chiffres à l’appui

Etat, collectivités et orchestres ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Avenir des orchestres territoriaux : Roselyne Bachelot pose des jalons

Votre e-mail ne sera pas publié

Henri Tanson

15/11/2021 06h21

Service public ? Entreprise publique ?
C’est une entreprise qui fonctionne hors du marché de la concurrence ; et qui bénéficie donc de financements contraires aux règles européennes et en particulier à l’article 106 du Traité de Fonctionnement de l’UE…
Comparer avec les autres pays de l’UE ?… C’est bon, on a compris : la survie des orchestres territoriaux est une question de temps.. Ce sera le cas, plus tard, avec les radio-locales France Bleu…
Tout va bien ? Vive l’UE ; ou pas !

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement