Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Fonction publique territoriale

L’embauche de contractuels, le signe d’un défaut d’attractivité ?

Publié le 19/11/2021 • Par Alexandre Léchenet Claire Boulland • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

©Passatic - stock.adobe.com
Le fort taux de contractuels dans certains territoires pourrait être le signe d'un défaut d'attractivité, note le dernier rapport annuel sur l'état de la fonction publique. Un constat à nuancer dans la FPT, selon plusieurs interlocuteurs rencontrés au Salon des maires.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

A méditer. Alors qu’un rapport doit voir le jour début décembre sur l’attractivité de la fonction publique territoriale, un passage du dernier rapport annuel sur l’état de la fonction publique publié en octobre retient l’attention :

« Signe parfois d’un déficit d’attractivité pour les fonctionnaires, la part des contractuels et autres statuts est particulièrement élevée en Guyane, à La Réunion et dans quelques départements de métropole. »

À La Réunion et en Guyane, les contractuels occupent 40 % et 35 % des postes . En métropole, ils sont proportionnellement plus présents dans toute la Bretagne et dans certains départements des Pays de la Loire (Vendée, Maine‑et‑Loire, Mayenne). « La forte présence de contractuels et autres statuts ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’embauche de contractuels, le signe d’un défaut d’attractivité ?

Votre e-mail ne sera pas publié

JLV

22/11/2021 09h35

Le service public (et le statut de fonctionnaire qui va avec) a longtemps été attractif en soi, car s’inscrivant dans une doctrine assez largement partagée et valorisée : les missions d’administration générale, d’enseignement, de soins médicaux, de police, de travaux routiers, etc, faisaient consensus et il allait de soi qu’elles devaient être prises en charge par des gens formés et équipés pour ça. « Fonctionnaire » est quasiment devenu une insulte. Et les organes qui assument les missions du service public (l’Etat et ses agences, autant que les collectivités et leurs établissements) sont pour le moins suspects de servir d’autres services que celui visant à satisfaire la cause publique, sans parler des échos qui émanent des fonctionnaires eux-mêmes (dont beaucoup ont vu leur pouvoir d’achat s’éroder depuis le blocage du point d’indice et ont vécu des réorganisations mal menées et des réformes illisibles). Contractuels et fonctionnaires ne se concurrencent pas en vérité : dans un contexte de déclassement de l’image et des conditions d’exercice du service public, il n’y a pas de proportion idéale ou même significative des uns ou des autres. ils se complètent tant bien que mal et subissent les mêmes contraintes.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement