Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Elections

Quelles mesures pour réduire l’impact écologique des scrutins électoraux ?

Publié le 10/11/2021 • Par Léna Jabre • dans : Réponses ministérielles

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Réponse du ministère de l’Intérieur : Les dispositions du code électoral offrent aux candidats la faculté d’imprimer et de distribuer aux électeurs des documents de propagande électorale : affiches, bulletins de vote et professions de foi. L’impression de ces documents est destinée à assurer l’information des électeurs en amont du scrutin.

Pour limiter l’impact écologique de la propagande électorale, le code électoral conditionne le remboursement aux candidats des frais d’impression des professions de foi et des bulletins de vote par l’Etat à l’utilisation de papier de qualité écologique contenant au moins 50% de fibres recyclés ou bénéficiant d’une certification internationale de gestion durable des forêts.

En outre, le ministère de l’intérieur propose depuis les élections départementales de 2015 aux candidats qui le souhaitent de mettre en ligne leur profession de foi sur le site Programme candidats : https://programme-candidats.interieur.gouv.fr.

Cette modalité a été jusqu’à présent complémentaire de l’envoi papier des professions de foi à l’électeur. Elle a également été proposée aux listes de candidats à l’élection des représentants de la France au Parlement européen du 26 mai 2019, certaines ayant d’ailleurs fait le choix d’utiliser exclusivement ce mode de communication sans envoyer de professions de foi en format papier, ni de bulletins de vote à l’électeur.

Les candidats ne sont en effet jamais dans l’obligation d’adresser aux électeurs des documents de propagande sous format papier.

Toute évolution en matière de propagande électorale, qu’il s’agisse d’une dématérialisation totale de la propagande électorale ou d’un envoi de la propagande imprimée aux seuls électeurs en ayant fait la demande, relève du niveau législatif.  A droit constant, le ministre de l’Intérieur s’applique donc à donner aux candidats les mêmes moyens pour faire campagne tout en optimisant autant qu’il est possible les processus liés à la distribution et à l’affichage de la propagande.

Domaines juridiques

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Initier et piloter une démarche de transformation par le cloud : l’exemple de Radio France

de Capgemini

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Quelles mesures pour réduire l’impact écologique des scrutins électoraux ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement