Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Métiers techniques

Technicien territorial : métiers, recrutement, carrière, salaires

Publié le 03/10/2011 • Mis à jour le 28/06/2017 • Par La Rédaction • dans : Statut

Technicien - métier
Domaine public
On recense environ 70 métiers susceptibles d'être exercés par les agents du cadre d'emplois des techniciens territoriaux. Missions, métiers, accès au cadre d'emplois (concours, etc.), rémunération... Zoom sur ce cadre d'emplois technique de catégorie B de la fonction publique territoriale.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Missions du technicien territorial

Les techniciens territoriaux travaillent dans tous les secteurs techniques des collectivités territoriales et établissements publics locaux. Ils forment un cadre d’emplois technique de catégorie B. Le cadre d’emplois comprend 3 grades :

  1. technicien,
  2. technicien principal de 2e classe
  3. et technicien principal de 1re classe.

Missions principales

  • Conduire des chantiers, sous l’autorité d’un supérieur hiérarchique
  • Encadrer des équipes
  • Contrôler les travaux confiés à des entreprises
  • Participer à la mise en œuvre des actions liées à la préservation de l’environnement.
  • Assurer le contrôle de l’entretien et du fonctionnement des ouvrages, ainsi que la surveillance des travaux d’équipements, de réparation et d’entretien des installations mécaniques, électriques, électroniques ou hydrauliques.

Autres missions possibles

  • Instruire des affaires touchant l’urbanisme, l’aménagement, l’entretien et la conservation du domaine de la collectivité
  • Assurer la surveillance du domaine public
  • Participer à des missions d’enseignement et de formation professionnelle

Les agents techniciens des grades supérieurs, 1re et 2e classe

  • encadrent des équipes,
  • dirigent et contrôlent des chantiers,
  • peuvent procéder à des enquêtes, contrôles et mesures techniques
  • peuvent exercer des missions d’études et de projets, être associés à des travaux de programmation
  • peuvent avoir des fonctions d’encadrement de personnels ou de gestion de service dont l’importance, le niveau d’expertise et de responsabilité ne justifient pas la présence d’un ingénieur.

Métiers possibles du technicien territorial

Le Centre national de la fonction publique territoriale recense environ 70 métiers pour les agents du cadre d’emplois des techniciens territoriaux.

Services liés à l’organisation générale et à la gestion des ressources :

  • Responsable/directeur/- des services techniques
  • Chef de projet des système d’information géographique
  • Responsable production et support des systèmes d’information
  • Chef de projet technique/Responsable sécurité/Chargé de support et services/ Chef de projet études et développement/- des systèmes d’information
  • Chargé des réseaux et télécommunications
  • Responsable des études
  • Photographe-vidéaste
  • Chargé de création graphique
  • Chef de projet communication numérique

Services liés aux politiques d’aménagement

  • Chargé d’études environnement
  • Garde gestionnaire des espaces naturels/Responsable/- des espaces naturels protégés
  • Chargé d’animation à l’éducation aux développement durable
  • Chef de projet paysage
  • Chef de projet rivières et milieux aquatiques
  • Chargé de la gestion du réseau de transport
    Chargé de projet mobilité durable
  • Contrôleur du service public de voyages
  • Responsable de l’habitat et du logement

Services interventions techniques

  • Coordinateur d’entretien
  • Responsable d’atelier/Chef d’atelier imprimerie
  • Responsable de flotte de véhicules
  • Imprimeur
  • Responsable du patrimoine/ chargé de réalisation de travaux/chargé d’études et de conception/- voirie et réseaux divers (VRD)
  • Responsable de port
  • Concepteur paysagiste
  • Responsable de parc animalier
  • Responsable de production végétale
  • Chargé de travaux espaces verts
  • Responsable des bâtiments
  • Chargé d’opération de construction
  • Gestion technique bâtiment
  • Chargé d’opération de construction
  • Assistant de suivi de travaux bâtiment
  • Responsable énergie
  • Responsable des installations de chauffage, ventilation et climatisation
  • Gestionnaire de flux
  • Spécialiste des fluides
  • Dessinateur
  • Responsable propreté des espaces publics
  • Coordonnateur collecte
  • Responsable gestion des déchets/traitement des déchets
  • Directeur/Responsable d’exploitation/- eau potable et assainissement
  • Chargé de contrôle assainissement collectif et non collectif
  • Responsable de station de traitement d’eau potable ou d’épuration

Services liés à la population

  • Directeur/Responsable qualité de la restauration collective
  • Responsable production culinaire
  • Responsable de sites de distribution de repas
  • Technicien de santé environnementale
  • Préleveur
  • Directeur de régie funéraire
  • Régisseur/Technicien/- spectacle et événementiel
  • Responsable d’équipement sportif

Devenir technicien territorial

Les techniciens territoriaux sont recrutés par concours ou par la promotion interne (examen professionnel) ou encore par le biais de la mobilité (mutation, intégration directe, mutation, intégration après détachement).

Ces concours et examens professionnels sont organisés par les centres de gestion. Les concours sont ouverts dans une ou plusieurs de ces 10 spécialités.

  1. Bâtiments, génie civil
  2. Réseaux, voirie et infrastructures
  3. Prévention et gestion des risques, hygiène, restauration
  4. Aménagement urbain et développement durable
  5. Déplacements, transports
  6. Espaces verts et naturels
  7. Ingénierie, informatique et systèmes d’information
  8. Services et intervention techniques
  9. Métiers du spectacle
  10. Artisanat et métiers d’art

Devenir technicien territorial par concours

Concours d’accès au 1er grade : technicien territorial

  • Concours externe sur titre avec épreuves pour les candidats titulaires d’un baccalauréat technologique ou d’un baccalauréat professionnel, ou d’un diplôme homologué au niveau IV (bac) sanctionnant une formation technicoprofessionnelle.
  • Concours interne pour tout agent public justifiant au 1er janvier de l’année du concours de 4 ans au moins de services publics.
  • « Troisième concours » pour les candidats ayant exercé pendant au moins 4 ans une ou plusieurs activités professionnelles privées.

Concours d’accès au 2e grade : technicien principal de 2e classe

  • Concours externe sur titre avec épreuves pour les candidats titulaires d’un diplôme de niveau bac+2 ou d’une qualification équivalente.
  • Le concours interne et le troisième concours sont également des concours sur épreuves.

Devenir technicien territorial par la promotion interne

Accès au grade de technicien

Peuvent être promus, sous condition d’ancienneté :

  • les agents de maîtrise territoriaux,
  • les adjoints techniques territoriaux principaux de 1re classe
  • et les adjoints techniques territoriaux des établissements d’enseignement titulaires du grade d’adjoint technique principal de 1re classe.

Accès au grade de technicien principal de 2e classe

Peuvent être promus, sous condition d’ancienneté :

  • les agents de maîtrise territoriaux,
  • les adjoints techniques principaux de 1re classe
  • les  adjoints techniques principaux de 2e classe,
  • les adjoints techniques territoriaux des établissements d’enseignement titulaires du grade d’adjoint technique principal de 1re classe ou d’adjoint technique principal de 2e classe

Pour accéder à l’un ou l’autre de ces grades, les agents inscrits sur un tableau d’avancement doivent réussir un examen professionnel.

Recrutement, stage, titularisation et formations statutaires des techniciens territoriaux

Après le concours

Les lauréats sont inscrits sur une liste d’aptitude. Ils doivent rechercher leur poste. Une fois recrutés par une collectivité ou un établissement public local, ils sont nommés stagiaires pour 1 an.

Après promotion interne

Les candidats recrutés dans le cadre d’emplois des techniciens après la réussite à un examen professionnel sont nommés stagiaires durant 6 mois.

Formations statutaires obligatoires

  • Durant leur stage, les agents doivent suivre une formation d’intégration de 10 jours. La titularisation intervient au vu, notamment, d’une attestation de suivi de cette formation.
  • Puis, formation de professionnalisation au premier emploi, de 5 jours.
  • Puis, formation de professionnalisation tout au long de la carrière, à raison de 2 jours par période de 5ans.
  • Formation de 3 jours en cas d’accès à un poste à responsabilité.

Carrière du technicien territorial

Avancement d’échelon

Le grade de technicien compte 13 échelons, le grade de technicien principal de 2e classe 13 échelons et le grade de technicien principal de 1re classe 11 échelons. L’agent progresse à l’ancienneté, il doit effectuer une durée de services précisée par les grilles indiciaires à chaque échelon.

Avancement de grade

Pour accéder au grade de technicien principal de 2e classe

Le technicien doit

  • avoir atteint au moins le 4e échelon de son grade et justifier de 3 ans de services effectifs dans un corps, cadre d’emplois ou emploi de catégorie B, et avoir réussi l’examen professionnel,
  • ou bien, sans examen professionnel, justifier d’au moins 1 an dans le 6e échelon du grade de technicien et d’au moins 5 ans de services effectifs dans un corps, cadre d’emplois ou emploi de catégorie B ou de même niveau.

Pour accéder au grade de technicien principal de 1re classe

Le technicien principal de 2e classe doit

  • justifier d’au moins 1 an dans le 5e échelon dans son grade et d’au moins 3 ans de services effectifs dans un corps, cadre d’emplois ou emploi de catégorie B, et avoir réussi l’examen professionnel,
  • ou bien, sans examen professionnel, justifier d’au moins un an dans le 6e échelon du grade de technicien principal de 2e classe et d’au moins 5 ans de services effectifs dans un corps, cadre d’emplois ou emploi de catégorie B ou de même niveau.
  • Les agents susceptibles d’être promus sont inscrits sur un tableau d’avancement ou liste d’aptitude, établis par l’autorité territoriale et soumis pour avis à la commission administrative paritaire. La nomination intervient ensuite, à la discrétion de l’autorité territoriale. Il existe des règles de quota concernant les promotions.

Rémunération du technicien territorial

Elle comprend un traitement indiciaire brut auquel s’ajoute le cas échéant un supplément familial de traitement (SFT) et une indemnité de résidence dans certaines régions. Elle peut être complétée par des primes et indemnités variables d’une collectivité à l’autre. Celles qui sont liées au grade constituent le régime indemnitaire.

Salaire mensuel brut au 1er février 2017

Traitement indiciaire mensuel brut : de 1 588 euros environ en début de carrière à 2 727 euros environ en fin de carrière.

Nouvelle bonification indiciaire

La NBI s’applique aux techniciens territoriaux exerçant les fonctions de directeurs des services techniques dans les collectivités ou établissements publics locaux en relevant dont l’importance ne justifie pas la présence d’un ingénieur territorial, ou assurant les fonctions de maître d’apprentissage ou de régisseur d’avances ou de recettes.

Régime indemnitaire et Rifseep

Les membres du cadre d’emplois des techniciens territoriaux peuvent bénéficier de :

  • une prime de service et de rendement,
  • une indemnité spécifique de service,
  • des indemnités horaires pour travaux supplémentaires (IHTS).

Les techniciens territoriaux devraient être éligibles au Rifseep (nouveau régime indemnitaire) à compter du 1er janvier 2018, suivant le calendrier d’adhésion au Rifseep fixé par un arrêté du 27 décembre 2016.

Salaires des fonctionnaires : comparez, simulez, partagez

Références

Cet article est en relation avec les dossiers

1 Réagir à cet article

Sur le même sujet

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Technicien territorial : métiers, recrutement, carrière, salaires

Votre e-mail ne sera pas publié

stephane

21/12/2016 11h48

peut on occuper la fonction de technicien dans une administration en étant que adjoint technique 1er classe?
MERCI D AVANCE
CDT

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement