Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Prévention

Un escape game confronte les jeunes au risque d’inondation

Publié le 15/11/2021 • Par Solange de Fréminville • dans : actus experts technique, Régions

ALES-ESCAPE-GAME
S. Brunet  / Alès agglomération
Un jeu novateur conçu par des agents de la ville et de l'agglomération d'Alès sensibilise les enfants et les ados aux risques majeurs.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

[Ville et CA d’Alès (Gard) 72 communes • 129 900 hab.] Est-ce que le barrage va rompre, provoquant une inondation ? Comment sauver la population ? Ces questions dramatiques sont au point de départ d’un escape game inédit, concocté par des agents alésiens pour sensibiliser les enfants et les adolescents aux risques majeurs. Un enjeu de taille, en raison de la proxi­mité du barrage de Sainte-Cécile-d’Andorge­, des ravages causés par les inondations de 2002 dans le bassin du Gardon et des feux de forêt en période estivale. Des phénomènes qui pourraient prendre de l’ampleur en raison du changement climatique.

Jusqu’ici, l’information du jeune public sur ce sujet grave prenait la forme d’interventions dans les classes et les accueils de loisirs, accompagnées de distribution­ de flyers et de fascicules. Désormais, « l’idée est de proposer une pédagogie ludique et interactive, que les enfants aiment et qui leur permet d’apprendre par eux-mêmes », explique Corentin Albaric, assistant de prévention des risques majeurs à la ville et la commu­nauté d’agglomération, et coauteur du jeu.

Vocabulaire adapté

C’est une formation suivie à l’Institut français des formateurs sur les risques majeurs et la protection de l’environnement, en 2019, qui a ins­piré ce projet. « C’était l’occasion d’apprendre comment aborder ce sujet avec les enfants sans être anxiogène et avec un vocabulaire adapté », précise ­Corentin Albaric­. Lui-même amateur d’escape game, il en a alors conçu un sur mesure pour les 10-17 ans, en binôme avec son collègue ­Jérôme ­Cambier, chargé de mission pédagogique au sein du pôle « éducation, enfance et jeunesse » de la ville et de l’agglo.

Le jeu a été testé en grandeur réelle le 30 juillet par des enfants des accueils de loisirs et des agents, animateurs et référents pédagogiques, ainsi que des élus. Il est installé à l’école Louis-Leprince-Ringuet, qui a fourni un local – un ancien appartement de fonction –, au prix de quelques aménagements par les services techniques.

Coincés dans le barrage

D’une durée de une heure trente, l’escape game offre une série de 35 énigmes à résoudre en équipe grâce à des recherches, de la logique et de la réflexion. Dans le rôle de l’officier d’un PC de sécurité, ­Corentin ­Albaric dispose d’un équipement complet (ordinateur, micro, régie son et lumière) pour animer et guider le jeu à distance. Tout en créant une ambiance nocturne et orageuse, il diffuse les messages d’alerte, les énigmes et les indices.

De quoi mettre en situation les enfants, huit au maximum, dans la peau de citoyens en visite sur le barrage, coincés dans la chambre des vannes, avec pour mission de trouver le protocole de sécurité, d’alerter la population et d’ouvrir une vanne de service. Suspense garanti. « C’était cool ! » commente une adolescente qui a participé à la première séance fin juillet. Juste après, les enfants sont emmenés sur les rives du ­Gardon, à cent mètres de là, pour en savoir plus sur le risque de crue, les dispositifs de protection et la biodiversité.

Contact. Corentin Albaric, assistant de prévention des risques majeurs, risques.majeurs@ville-ales.fr

 

Une pédagogie vivante

Sur la base du volontariat, les animateurs de la ville d’Alès sont formés par les concepteurs de l’escape game sur les risques majeurs pour permettre aux 350 enfants qui fréquentent les accueils de loisirs municipaux de participer à ce jeu original. Dans une médiathèque municipale, les habitants peuvent également, depuis septembre, actionner une grande maquette du bassin versant alésien, guidés par un jeu vidéo et des codes couleur, pour observer, à une échelle réduite, comment se produit une inondation, et son impact dévastateur. Autour, sur des kakémonos, sont affichées les informations essentielles en cas d’inondation : les acteurs de la gestion de crise, les bons comportements, etc.

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un escape game confronte les jeunes au risque d’inondation

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement