Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

sécurité maritime

La France, seule pour assurer la sécurité maritime sur le rail Manche

Publié le 03/10/2011 • Par Patrick Bottois • dans : Actu prévention sécurité, Régions

Après le retrait de son partenaire anglais pour assurer la sécurité en Manche, la France l’assure seule depuis le 1er octobre 2011.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le gouvernement anglais l’avait à peine caché en novembre dernier : dans le cadre de ses économies budgétaires, il se retirerait du partenariat qui le lie à la France pour assurer la sécurité maritime en Manche. Un rail où passent par an 90 000 navires marchands sur les flux montants et descendants entre les côtes françaises et anglaises. Et bien plus si l’on compte les flux transversaux et les flux de plaisance.

La France a donc renforcé le 1er octobre son dispositif avec un nouveau remorqueur pour assurer cette sécurité maritime dans le détroit. « Nous avons installé l’Abeille Languedoc à Boulogne-sur-Mer dans le Pas-de-Calais et nous disposons toujours de l’Abeille Liberté à Cherbourg », précise Christelle Haar, directrice de la communication à la préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord dont l’une des missions est de garantir la sécurité du trafic dans la Manche.
« La sécurité dans les eaux territoriales françaises est donc assurée », insiste-t-elle.

En revanche, et c’est une source d’inquiétude, dans la zone maritime anglaise, la sécurité sera à la charge des armateurs des navires. En cas d’avarie ou d’accident, le capitaine devra ainsi trouver un ou des remorqueurs et négocier une intervention, éventuellement d’ailleurs avec la France, mais moyennant finances.
Du temps perdu qui peut coûter cher en termes de dégâts et de pollutions.

Deux politiques différentes – « C’est toute la différence entre l’Angleterre et la France », explique Christelle Haar. « Celle-ci a choisi une politique de prévention avec deux remorqueurs en alerte permanente affrétés par la marine nationale. De leur côté, les autorités britanniques ont estimé que ce n’était pas au contribuable de payer, mais aux armateurs de prendre leurs problèmes en charge. Toutefois, en cas d’accident très grave avec des risques de pollutions importantes, la marine française pourrait intervenir solidairement pour l’Angleterre ».

Au total il va désormais en coûter à la France plus de 8 millions d’euros par an pour ses deux remorqueurs. Un budget dont Jean-Yves Besselat, rapporteur du budget de la Mer à l’Assemblée nationale et député (UMP) de Seine-Maritime, estimait dans nos colonnes en novembre dernier qu’il pourrait être pris en charge par l’Europe, « les risques de pollution en cas d’accident concernant l’ensemble des côtes de la Manche, pas seulement anglaises ou françaises .
« Des négociations ont bien eu lieu, mais elles n’ont pas abouti », indique Christelle Haar.

Régions

1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Coronavirus : comment bien assurer la protection des agents publics sur le terrain

de La Rédaction de La Gazette

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La France, seule pour assurer la sécurité maritime sur le rail Manche

Votre e-mail ne sera pas publié

Jakady

24/07/2015 11h56

Il est plus intéressant de s’occuper des avantages financiers des fonctionnaires du gouvernement de l’Europe, plutôt que s’occuper du financement de la sécurité des côtes.
La rentabilité est plus en faveur de leur poches bien évidemment. La préoccupation fondamentale de ces féodaux n’étant pas notre bien être, mais le leur.

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement