Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Politique de la ville

« Les quartiers populaires ne veulent plus être un réservoir à coupables »

Publié le 08/11/2021 • Par Véronique Vigne-Lepage • dans : France

mohamed mechmache
D.R.
Pour contrer les discours stigmatisant les quartiers populaires, le collectif associatif Pas sans nous, fondé et présidé par Mohamed Mechmache, conduit jusqu’en mars à travers l’Hexagone, une opération baptisée « Nos quartiers ont de la gueule ». A la clé, est prévu un manifeste à l’intention des candidats à l’élection présidentielle.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Un camping-car aménagé, des stands à déployer, du café et de quoi noter : c’est là toute la logistique du tour de France des quartiers populaires que le collectif associatif Pas sans nous a entamé le 29 octobre et qui doit durer jusqu’au 12 mars 2022. Objectif de cette opération baptisée « Nos quartiers ont de la gueule » : aller à la rencontre des habitants de quelque 45 villes pour, in fine, produire un manifeste portant leurs propositions. Explications avec le responsable du collectif, Mohamed Mechmache.

Votre objectif est-il de porter dans la campagne présidentielle des sujets concernant les quartiers populaires   ?

Oui, mais pas seulement. Nous voulons mettre en avant plus généralement les questions qui concernent le quotidien de ces quartiers. Leurs habitants en ont marre qu’il ne ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Les quartiers populaires ne veulent plus être un réservoir à coupables »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement