Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Politiques jeunesse

Contrat d’engagement jeune : les Missions locales perdent l’exclusivité

Publié le 02/11/2021 • Par Rouja Lazarova • dans : A la une, A la Une santé social, Actu expert santé social, France

jeunes-formation-apprentissage
Frank Gärtner / AdobeStock
Annoncée par Emmanuel Macron le 12 juillet dernier, la mesure pour lutter contre la pauvreté et la précarité des jeunes revient aujourd’hui sous une nouvelle dénomination – le Contrat d’engagement jeune. Il sera géré non plus seulement par les missions locales, mais également par Pôle emploi, et des opérateurs associatifs. Le collectif Alerte y voit un nouveau renoncement du gouvernement dans la lutte contre la pauvreté.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Une annonce du président de la république sur Facebook, une présentation plus détaillée par le Premier ministre en déplacement dans une mission locale à Vitry-sur-Seine, et voilà que le Contrat d’engagement jeune (CEJ) est lancé, même s’il ne sera opérationnel qu’à partir de mars 2022 !

Sa cible : 500 000 jeunes qui sont durablement sans emploi ni formation, par manque de ressources financières, sociales et familiales, dont 400 000 à intégrer dès 2022.

Ses moyens : 550 millions d’euros qui seront, dès ce mercredi, selon le Premier ministre, introduits par amendement au projet de loi de finances pour 2022. Cependant, le collectif Alerte regrette ces moyens contraints dans la durée, et l’absence d’une logique de droit ouvert pour tous les jeunes de moins de 26 ans en ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Initier et piloter une démarche de transformation par le cloud : l’exemple de Radio France

de Capgemini

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Contrat d’engagement jeune : les Missions locales perdent l’exclusivité

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement