Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Changement climatique

Catastrophes naturelles : des stratégies se dessinent dans les territoires les plus exposés

Publié le 26/10/2021 • Par Isabelle Verbaere • dans : actus experts technique, France

echecs-complexite-administration-calcul-decentralisation
Adobe Stock
Lorsque l'on anticipe un événement extrême, la priorité est d'abord de sauver des vies. S'ils sont plus modérés, on peut également préserver des biens.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

La longue marche vers la résilience
La construction de digues et la prise en compte du risque dans l’urbanisation ont, jusqu’ici, été les fers de lance de la stratégie française pour préparer les territoires aux événements extrêmes. Mais ces outils ont leurs limites. Les plans de prévention des risques (PPR) s’appuient sur des épisodes de référence pour réglementer l’occupa­tion des sols.
« C’est le plus souvent l’événement centennal, qui a une probabilité de un pour cent de se produire chaque année, qui est retenu, détaille ­Freddy ­Vinet, professeur de géographie à l’université Paul-Valéry de ­Montpellier. Toute­fois, des territoires ont connu récemment des catastrophes dont l’intensité était bien supérieure, comme la vallée de la Roya, en 2020. Il faut remonter cent cinquante à deux cents ans en arrière pour retrouver une crue semblable. »

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Catastrophes naturelles : des stratégies se dessinent dans les territoires les plus exposés

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement