Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Mineurs non accompagnés

MNA : un hébergement contre un retour au pays

Publié le 25/10/2021 • Par Rouja Lazarova • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social, Actu experts prévention sécurité, France

mineurs-isoles-centre-accueil
Eva Perreaux
Le 12 octobre, la préfecture de la Gironde a conditionné l’hébergement d’une quinzaine de jeunes étrangers à l’acceptation d’une aide au retour dans le pays d’origine. Evalués comme majeurs par le département, ils étaient tous en recours et en attente de l’audience du juge des enfants. Une décision « inédite », dénoncent la Cimade et Médecins du monde, qui porte atteinte à la présomption de minorité.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Combien sont-ils, ces mineurs isolés étrangers, ayant engagé un recours contre une décision administrative les estimant majeurs, et qui sont en attente d’une audience chez le juge des enfants ? Les statistiques font défaut. Le droit aussi. Ces jeunes, qui pour partie se révèlent mineurs, n’en ont aucun. Ils se situent dans l’ombre d’un vide juridique qui leur est plus que préjudiciable et les laisse sans aucun secours. C’est ce qu’illustre l’affaire qui vient de se dérouler à Bordeaux.

Des citoyens venus en aide aux mineurs en recours

Quand des mineurs étrangers se présentent pour l’évaluation de leur âge et de leur isolement, ils sont mis à l’abri par les services départementaux. S’ils sont reconnus mineurs non accompagnés (MNA), ils sont confiés à l’Aide sociale à l’enfance (ASE) ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

MNA : un hébergement contre un retour au pays

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement