Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

SANTÉ PUBLIQUE

Critères d’éligibilité à l’hébergement temporaire non médicalisé

Publié le 21/10/2021 • Par Léna Jabre • dans : Textes officiels santé social, TO parus au JO

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Un arrêté du 8 octobre précise les critères d’éligibilité à l’hébergement temporaire non médicalisé.

Les critères d’éligibilité des patients à la prestation d’hébergement temporaire non médicalisé prévus à l’article R. 6111-52 du code de la santé publique sont soumis au cas par cas à l’appréciation médicale du praticien prescrivant le dispositif.
Cette prestation peut être proposée aux patients dont le domicile régulier est situé à plus d’une heure de trajet motorisé en conditions normales. Les conditions d’accessibilité, en particulier climatique et de circulation, doivent également être prises en compte.

L’inadaptation temporaire du logement ou de l’environnement du fait de l’état de santé du patient peut notamment être caractérisée par une incompatibilité temporaire entre l’état de santé du patient et l’architecture ou accessibilité de son domicile régulier.
L’isolement géographique ou social du patient doit être apprécié en prenant en compte la présence à proximité d’un entourage pouvant être mobilisé pour l’accompagnement effectif du patient.

L’autonomie est évaluée sur les plans moteur et cognitif. En cas d’autonomie insuffisante, la possibilité de mobiliser la présence d’accompagnants du patient en hébergement temporaire non médicalisé, doit être prise en compte pour la réévaluation de l’éligibilité.

Le praticien prescrivant la prestation d’hébergement temporaire non médicalisé peut prendre appui, dans son appréciation de la situation du patient, sur les orientations publiées de la Haute autorité de santé relatives aux critères d’éligibilité des patients à un hébergement à proximité d’un établissement de santé.

Domaines juridiques

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Critères d’éligibilité à l’hébergement temporaire non médicalisé

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement