Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transition énergétique

À contre-courant, le nouveau scénario Négawatt trace un chemin pour la sobriété

Publié le 20/10/2021 • Par Olivier Descamps • dans : A la une, actus experts technique, France

économe de flux
Ra2studio / Adobestock
L'association Négawatt donnera mardi 26 octobre sa version de la transition énergétique. L’atteinte de la neutralité carbone en 2050 passera d’abord par la maîtrise de la demande. Et si l’électrification des usages est une tendance de fond, elle ne sera que partielle. Selon les modélisations de l’association, elle ne s’accompagnera pas obligatoirement de nouvelles capacités de production nucléaire.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

La foire aux scénarios de transition énergétique est ouverte. Sont entre autres attendus celui de l’Ademe. Et surtout ceux de l’opérateur du réseau de transport RTE (le gestionnaire du réseau français de transports d’électricité haute tension) sur lesquels l’exécutif pourrait s’appuyer pour annoncer sa volonté de construire six nouveaux réacteurs nucléaires. Est-ce une nécessitée pour accompagner l’essor de la demande en électricité ? Non, selon l’association Négawatt qui a tiré en premier. Elle publiera mardi 26 octobre son nouveau scénario de sobriété, d’efficacité énergétique et de production d’énergie 100 % renouvelable d’ici 2050… en insistant sur une tendance qui semblait faire consensus il y a quelques mois, mais qui passe désormais souvent au second plan : la baisse de la consommation.

Interroger les usages

« On sent chez certains un renoncement et chez d’autres l’illusion de solutions faciles », regrette Yves Marignac, porte-parole de l’association. Les discours sur une décarbonation de l’économie qui passerait avant tout par l’électrification des usages a le vent en poupe. « Or ce n’est ni possible, ni suffisant », estime Stéphane Chatelin, directeur de Négawatt.

En matière de transport par exemple, un simple changement de motorisation poserait de multiples problèmes, comme le manque de cobalt ou de lithium. Ou comme le maintien d’une mauvaise qualité de l’air (qui n’est pas liée uniquement aux émissions à l’échappement). Tablant sur une réduction des déplacements contraints (domicile-travail), une relocalisation de la production de marchandises, une augmentation des taux d’occupation des voitures et de remplissage des poids lourds, le scénario de Négawatt estime lui qu’en 2050, les véhicules 100 % électriques ne dépasseront pas 60 % du parc.

De même, la sobriété (qui réinterroge l’usage) et l’efficacité (qui vise à lutter contre le gaspillage) seront en première ligne dans l’agriculture ou le bâtiment. En matière de rénovation, le scénario de Négawatt correspond peu ou prou à celui de la stratégie nationale bas-carbone. Il invite en revanche à aller plus vite. « Le prochain quinquennat sera un peu celui de la dernière chance, prévient Charline Dufournet, chargée de plaidoyer de l’association. On voit bien que ces sept années de politiques inadéquates rendent désormais complexe l’atteinte du BBC 2050 (bâtiment basse consommation, Ndlr). Dès l’année prochaine, on a un besoin d’une politique de rénovation complète et performante ». Pour passer de 33 000 rénovations BBC à 800 000, Négawatt estime qu’il faudra en particulier redéfinir les définitions de la loi Climat et résilience votée il y a quelques mois. Et imposer la rénovation lors des ravalements ou des mutations de biens immobiliers.

L’électricité oui, mais pas partout

Le scénario fait la part belle au biogaz et au bois. « Aujourd’hui, les prélèvements en forêt ont plutôt tendance à diminuer. On envisage un retour à des chiffres connus il y a une dizaine d’années, mais sans augmentation significative », souligne Christian Couturier, président de Négawatt. En maison individuelle, la demande devrait plafonner du fait d’une baisse de la demande liée à la rénovation. Elle va en revanche augmenter dans le collectif via les réseaux de chaleur, et dans l’industrie. Pour autant, ce travail prospectif célèbre lui aussi le rôle croissant que jouera l’électricité. « Elle aura une part prépondérante dans la consommation finale totale : 44 % en 2050 contre 25 % aujourd’hui », prédit Marc Jedliczka, porte-parole de Négawatt et directeur général d’Hespul.

Côté mix, l’association reste fidèle à sa ligne et mise sur une option 100 % renouvelable, avec de l’éolien terrestre et en mer, du photovoltaïque et de l’hydraulique. Exit en revanche l’idée de nouveau nucléaire, tandis que l’ensemble du parc existant pourra être mis à l’arrêt d’ici 2045 (contre 2035 dans la version 2017 du scénario). « Il y a aussi une décision à prendre sur l’EPR de Flamanville », souligne Yves Marignac. Avec « onze ans de retard et 530 % de surcoûts », il est temps selon lui d’arrêter les frais. « La décision d’un démarrage n’est pas viable. La seule option possible est l’abandon ».

Pour atteindre l’ensemble de ces objectifs, « on a besoin d’une plus grande cohérence entre les mesures de court terme et les besoins de long terme, insiste Charline Dufournet. On a aussi besoin d’engager une réelle territorialisation des politiques énergie-climat. En s’assurant de leur cohérence et de l’intégration avec les enjeux nationaux. Et en renforçant les moyens des collectivités ».

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Initier et piloter une démarche de transformation par le cloud : l’exemple de Radio France

de Capgemini

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

À contre-courant, le nouveau scénario Négawatt trace un chemin pour la sobriété

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement