Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Chômage

Les collectivités pourront-elles suspendre ou arrêter le versement de l’ARE ?

Publié le 13/10/2021 • Par Léna Jabre • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles RH

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Réponse du ministère de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales : Les collectivités territoriales et leurs établissements publics assurent eux-mêmes la charge et la gestion de l’allocation de retour à l’emploi (ARE) en application de l’article L. 5424-2 du code du travail.

Ils peuvent toutefois pour leurs agents titulaires signer une convention de gestion avec Pôle emploi afin de confier à ce dernier la seule gestion administrative de l’ARE.

Les collectivités territoriales peuvent, par ailleurs, faire le choix d’adhérer au régime d’assurance chômage pour leurs agents contractuels.

L’ARE est versée aux agents publics territoriaux dans les mêmes conditions que les salariés du secteur privé en vertu de l’article L. 5424-1 du code du travail dès lors qu’ils ont été involontairement privés d’emploi, sont aptes au travail, recherchent un emploi et satisfont à des conditions d’âge et d’activité antérieure selon les conditions définies à l’article L. 5422-1 du code du travail.

Dans le régime de l’auto-assurance, les collectivités territoriales sont tenues de s’assurer que le demandeur remplit toutes les conditions auxquelles le versement de l’ARE est subordonné et, sur ce fondement, d’accorder ou de refuser l’indemnisation au titre du chômage.

En vertu de l’article L. 5426-1 du code du travail, seuls les agents de Pôle emploi peuvent contrôler la recherche d’emploi d’un allocataire de l’ARE. Les modalités de contrôle et de sanction des allocataires en cours d’indemnisation sont ainsi communes à tous les demandeurs d’emploi.

Conformément aux dispositions de l’article L. 5426-2 du même code, les mesures de suspension ou de suppression de l’ARE relèvent de la seule compétence de Pôle emploi, même si la collectivité ou l’établissement assume la prise en charge financière de l’ARE.

Dans ce cadre, il appartient au directeur régional de Pôle emploi de supprimer l’ARE pour une durée limitée ou définitive selon des modalités propres au type de manquement et à sa récurrence. Les mesures de suppression temporaire ou définitive de l’ARE devant nécessairement faire l’objet d’une approche commune à l’ensemble des demandeurs d’emploi quel que soit le régime d’assurance dont ils relèvent, le Gouvernement n’envisage pas d’autoriser les collectivités territoriales et leurs établissements publics à contrôler et sanctionner eux-mêmes leurs agents indemnisés au titre du chômage.

Domaines juridiques

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les collectivités pourront-elles suspendre ou arrêter le versement de l’ARE ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement