Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Passoires énergétiques

« Au-delà des chiffres, on parle de logements dans lesquels ils ne fait pas bon vivre »

Publié le 13/10/2021 • Par Olivier Descamps • dans : actus experts technique, France

Logement
©. : GR3G : . - stock.adobe.com
Les atermoiements qui accompagnent la refonte du diagnostic de performance énergétique questionnent la politique de rénovation, estime Étienne Charbit, responsable de projets du Cler, une association qui met en réseau les collectivités et les accompagne dans leur transition énergétique. Interview.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Faux départ pour la version 3 du diagnostic de performance énergétique (DPE). Entré en vigueur en juillet, cet outil qui alloue des étiquettes A à G aux logements est devenu indispensable. Plusieurs articles de lois s’y réfèrent désormais. Et il est devenu opposable, ce qui signifie que les diagnostiqueurs s’exposent s’ils font mal leur travail.

Fin septembre, le ministère du Logement a pourtant dû reconnaître que l’on était allé vite en besogne et que ce nouvel outil de mesure était mal échantillonné. Les nouvelles modalités de calcul augmentaient par exemple le nombre de logements classés F et G de 50 % par rapport aux précédentes estimations. Le tir a été corrigé lundi 4 octobre avec une nouvelle mouture du diagnostic qui entrera en vigueur le 1er novembre. Fin de la partie ? Pas si ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Au-delà des chiffres, on parle de logements dans lesquels ils ne fait pas bon vivre »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement