Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sapeurs-pompiers

« Nous appelons à la création d’un ministère de la protection civile »

Publié le 13/10/2021 • Par Nathalie Perrier • dans : A la une, A la Une prévention-sécurité, Actu expert santé social, Actu experts prévention sécurité, France

Gregory Allione pompiers
FNSPF
Alors que le congrès annuel des sapeurs-pompiers s'ouvre ce mercredi 13 octobre à Marseille, Grégory Allione, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, interpelle le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, attendu en fin de semaine dans la capitale phocéenne.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le 127e congrès national des sapeurs-pompiers se tient du 13 au 16 octobre, à Marseille. Emmanuel Macron fera le déplacement. Qu’attendez-vous ?

C’est la première fois depuis le début du mandat que le président de la République vient au congrès. C’est un signe important. Nous attendons de sa part un message fort de soutien, des moyens pour répondre aux nouveaux enjeux, mais aussi une ambition. Aujourd’hui, le secours aux urgences reste réglementé par la loi du 6 janvier 1986 relative à l’aide médicale d’urgence, alors que nous sommes au XXIe siècle, que la population vieillit, que les déserts médicaux se multiplient, que les sapeurs-pompiers se sont professionnalisés…

Il faut changer de paradigme, réorganiser le pré-hospitalier et l’hospitalier, réinventer notre modèle de protection civile. Ce sera l’une des missions du prochain président de la République.

La proposition de loi « Matras », actuellement au Parlement, vise justement à consolider le modèle de sécurité civile et à valoriser le volontariat des sapeurs-pompiers et des sapeurs-pompiers professionnels. Les carences ambulancières, le numéro unique… Ce ne sont pas des avancées ?

C’est un premier pas. Mais ce ne sont là que des rustines, nullement une ambition. Les pompiers ne peuvent plus être détournés de leur cœur de métier par des sollicitations non urgentes liées aux carences du système de santé. La mise en place d’un numéro unique d’appel d’urgence est également nécessaire et salutaire. Mais les enjeux sont bien plus conséquents. Nous continuons à travailler en tuyau d’orgue : le ministère de l’Intérieur, de la Santé, les blancs, les rouges… Nous devons réfléchir, ensemble, à une nouvelle organisation pour, in fine, offrir une meilleure prise en charge.

La pandémie, les feux de forêt, les inondations… Les crises se multiplient et s’aggravent. Faut-il imaginer une nouvelle gestion des situations d’urgence ?

Oui, bien sûr. Notre système est performant mais, le problème, c’est le portage. La pandémie l’a montré. C’est aussi le cas lors d’inondations, de feux de forêts, etc. Notre système est éclaté entre différentes directions, différents ministères… C’est ingérable. L’interministérialité est nécessaire.

Mais concrètement, que réclamez-vous ?

Nous appelons à la création d’un ministère de la protection civile et de la gestion des situations d’urgence. Ce ministère regrouperait les différentes directions qui sont aujourd’hui dispatchées au sein de différents ministères : l’Intérieur, la Santé, l’Education nationale, etc. Il en va de l’avenir de notre système de protection civile et de gestion des situations d’urgence. Si rien n’est fait, demain, les crises feront encore plus de morts.

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Nous appelons à la création d’un ministère de la protection civile »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement