Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Santé publique

Les assises de la santé mentale au secours des plus fragiles

Publié le 08/10/2021 • Par Christelle Destombes • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social, France

sdf-exclusion-UNE
luzulee - Fotolia
Déploiement de 60 équipes mobiles en psychiatrie (dont 20 en Ehpad), financement de temps de psychologue au domicile, prise en charge psychologique des personnes sur les lieux d’hébergement et d’accueil… Les assises de la santé mentale, qui se sont tenues les 27 et 28 septembre, proposent quelques mesures pour la prise en charge des plus précaires.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La santé mentale des Français s’est dégradée pendant la crise sanitaire et les plus précaires, éloignés du soin, n’ont pas été épargnés. Le tableau clinique était déjà sombre : 13 millions de Français sont touchés chaque année par un trouble psychique, le pays connaît un taux de suicide parmi les plus élevés des pays européens et enregistre la plus importante consommation au monde de psychotropes…

Or, certains publics n’ont pas de demande de soins psychiatriques : c’est le cas des SDF accueillis par le Samu social de Paris, dont a témoigné le Dr Florence Louppe. Près de 400 patients y sont accueillis chaque année dans les Lits halte soin santé (LHSS), avec des durées moyennes de séjour de neuf mois. Admis pour des soins somatiques, ces patients vieillissants (30 % des patients ont plus de ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les assises de la santé mentale au secours des plus fragiles

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement