Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gestion des déchets

Aix-Marseille-Provence : la chambre régionale des comptes pilonne la gestion des poubelles

Publié le 08/10/2021 • Par Caroline Garcia • dans : actus experts technique, France

rippeurs
Ataly / AdobeStock
La Chambre régionale des comptes de Provence-Alpes-Côte d’Azur a publié le 7 octobre un rapport sur la gestion des déchets par la métropole Aix-Marseille-Provence. Elle dresse une situation alarmante, alors que Marseille ou Martigues sont encore affectées par une grève des éboueurs, censée pourtant être terminée.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Des coûts de service « systématiquement » au-dessus de la moyenne nationale, « aucune économie d’échelle » générée par le transfert de la collecte intercommunale à la métropole, des résultats en termes de tri sélectif médiocres… Le rapport publié le 7 octobre par la Chambre régionale des comptes de Provence-Alpes-Côte d’Azur portant sur la gestion et la prévention des déchets relevant de la compétence d’Aix Marseille Provence (AMP) finit d’achever la métropole.

Absence de rationalisation des temps de travail

L’EPCI se débat avec ses poubelles qui s’entassent, se noient puis s’envolent au fil de l’évolution de la grève des éboueurs entamée le 27 septembre et des intempéries qui lui ont succédé : alors que l’harmonisation du temps de travail entre en vigueur début 2022, les éboueurs demandaient la prise en compte de la pénibilité de leur tâche. Le 1er octobre, ils ont obtenu un accord prévoyant une décote de 9,5 % de leur temps de travail, la mise en place d’un compte épargne-temps, ainsi que des formations de prévention des accidents du travail et une aide à la reconversion. Le temps de collecte s’établira ainsi à 1 467 heures par an, par dérogation aux 1607 heures légales.

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Aix-Marseille-Provence : la chambre régionale des comptes pilonne la gestion des poubelles

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement