Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Partenariat

Comment Villeurbanne associe ses habitants à la politique locale de sécurité

Publié le 07/10/2021 • Par Françoise Sigot • dans : France, Retour sur expérience prévention-sécurité

Villeurbanne
@cvansty
Des Villeurbannais formés aux questions de tranquillité ont émis dix propositions qui vont nourrir la stratégie locale de sécurité.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cédric Van Styvandael, en accédant aux manettes de Villeurbanne, en 2020, n’a pas fait mystère de son intention d’associer étroitement les habitants à la construction des politiques de la deuxième ville de la métropole de Lyon. La sécurité ouvre le bal. Dix-huit Villeurbannais, assistés par des acteurs de la sécurité, notamment des policiers, mais aussi par des chercheurs spécialistes de ces questions et des élus, ont défini des actions susceptibles d’améliorer la sécurité et la prévention de la délinquance sur le territoire de la commune.

Pour porter ce projet, la ville a choisi le format de la conférence citoyenne de consensus. « Ce dispositif réunissant un panel de citoyens, des professionnels et des experts fait monter en compétences les citoyens sur le sujet », justifie Jonathan Bocquet, adjoint au maire chargé de la transition démocratique.

De la pulsion à la raison

L’exercice est exigeant. Il a mobilisé les citoyens sur quatre jours. « Sur les dix-huit participants, un tiers a été tiré au sort parmi 80 sollicités par courrier. Ils ont répondu favorablement sans que nous ayons besoin de les relancer. Les douze autres nous ont été proposés par les associations de la ville et les centres sociaux », précise l’élu.

La conférence citoyenne a été organisée en deux temps. D’abord, deux journées durant lesquelles les élus ont campé le décor des politiques municipales en matière de sécurité et des champs de compétences dévolus à la ville et aux autres acteurs, notamment l’Etat. Ensuite, les 3 et 4 juillet, deux autres journées pour entrer dans le vif du sujet avec des débats associant experts et citoyens, et aboutir à une liste de propositions. Un processus indispensable afin de « passer de la pulsion à la raison », estime l’adjoint au maire chargé de la sécurité, Yann Crombecque.

Des solutions communes

Ce travail a débouché sur dix propositions, présentées cet été aux habitants lors de réunions publiques et sur la plateforme « Participez.villeurbanne.fr ». Aux élus, désormais, de les intégrer dans les actions de la ville.

Ce dispositif s’inscrit dans une démarche plus large visant à permettre aux acteurs locaux de la sécurité de prendre part à ce processus partagé. « Nous réfléchissons régulièrement avec la police nationale, l’Education nationale, la justice, les acteurs de la prévention afin de penser des solutions communes. Cela marque la manière de faire de la ville en matière de construction des politiques de sécurité, notamment sur les trafics », explique Cédric Van Styvandael.
Ces derniers mois, ces collaborations renforcées ont permis de multiplier, entre autres, les contrôles sur les interdictions de paraître dans la ville, ainsi que les opérations antidrogue. Elles ont aussi abouti à la mise en place, en janvier, d’un dispositif de traitement des comportements inciviques avec le procureur de la République.

Les dix propositions

  • Intégrer les acteurs de la sécurité et de la protection aux activités du volet préventif.
  • Mettre en place un dispositif de médiation par les pairs.
  • Recenser, centraliser et mieux communiquer sur l’ensemble des ressources et dispositifs d’aide existants.
  • Lutter contre le stationnement et la circulation anarchiques.
  • Améliorer la propreté.
  • Améliorer l’éclairage nocturne.
  • Aménager et créer des espaces publics conviviaux, partagés, sécurisés et verts.
  • Développer et rendre accessibles financièrement des loisirs.
  • Développer les pistes cyclables et les transports en commun.
  • Lutter contre l’exclusion et la délinquance.
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Comment Villeurbanne associe ses habitants à la politique locale de sécurité

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement