Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Ruralité

Déserts médicaux : les maires ruraux interpellent les candidats à la présidentielle

Publié le 28/09/2021 • Par Pablo Aiquel • dans : France

amrf congres 2021
Pablo Aiquel
Pour l'AMRF, réunie en congrès à Joigny, "l'accès au soin" est un bombe à retardement. L'association d'élus interpelle les candidats à la présidentielle sur les déserts médicaux. Ses adhérents donnent aussi de la voix sur d'autres dossiers.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

 

« Accès aux soins : une bombe à retardement », l’étude inédite réalisée par l’association des maires ruraux de France annonce la couleur de leur principale préoccupation : il y a urgence.

Le constat alarmiste est partagé puisque l’AMRF a profité de l’occasion pour annoncer la déclaration commune avec des professionnels de santé, syndicats et associations d’élus, ambulanciers, Samu et urgentistes, dans le but d’interpeller les candidats à la présidentielle, le gouvernement et la société civile sur l’urgence absolue de la situation.

« Les Français nous parlent surtout de santé, des difficultés pour se soigner », assène Dominique Dhumeaux, maire de Fercé-sur-Sarthe (Sarthe, 600 hab.), et cette dégradation cristallise le sentiment d’abandon de la ruralité, qui s’était notamment manifesté dans les cahiers de doléances mis en place par l’association d’élus ruraux en 2018.

Au bout de la rue qui mène à la maison familiale et rurale (MFR) de Villevallier (Yonne), où se tenait le congrès, dans une maison voisine, un mât arborait un drapeau français et un gilet jaune, placés en sorte que tous les officiels et ministres arrivant au congrès ne puissent le rater. Comme pour ne pas oublier que, même au fin fond de la France, les attentes sont toujours là.

« La télémédecine ne remplacera pas le contact direct »

D’ailleurs le président de l’AMRF, Michel Fournier, l’a souligné dès son discours d’ouverture : la

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Sur le même sujet

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Déserts médicaux : les maires ruraux interpellent les candidats à la présidentielle

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement