Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

[Interview] Petite enfance

« Reconnaissons la mission éducative des crèches ! »

Publié le 28/09/2021 • Par Michèle Foin • dans : A la Une Education et Vie scolaire, A la Une santé social, Actu expert Education et Vie scolaire, Actu expert santé social

Crèche
© santypan - adobestock.com
Florent de Bodman dirige l’association 1001mots qui aide les parents à éveiller le langage de leur enfant de 0 à 3 ans. Il vient de publier l’essai « A portée de mots », un plaidoyer pour le renforcement du soutien à la parentalité et du rôle des crèches à l’aune de 2022.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

 

Vous soulignez dans votre livre l’importance capitale du soutien parental pour les familles populaires. Comment expliquer que l’État investisse si peu pour aider les parents à être parents ?

L’État investit 100 à 150 millions d’euros par an dans les dispositifs de soutien parental, soit 200 fois moins que le budget des crèches et des écoles maternelles ! Seulement 7% des familles seraient touchées, alors que cela pourrait être l’un des meilleurs investissements collectifs pour notre société. Si l’État est si frileux en la matière, c’est qu’il ne s’estime pas légitime pour s’immiscer dans les choix privés des familles. Or il ne s’agit pas ici de contraindre, mais de proposer sans imposer. Certes, l’équilibre est subtil dans la mise en œuvre. Souvent, le parent qui a moins de ressources se ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social, Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Références

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Reconnaissons la mission éducative des crèches ! »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement