Revue de presse

TEOM – Biodiversité – Vélo – Boues… toute l’actu de la semaine

Par • Club : Club Techni.Cités

Ataly / AdobeStock

Retrouvez l'essentiel de l'actualité du 11 au 17 septembre sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports...

Toutes taxes comprises – Une taxe dans la taxe. C’est l’explication avancée par un article du Parisien, citant Amorce, pour la hausse de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) constatée dans la plupart des agglomérations françaises. Une étude révèle ainsi que la TEOM a augmenté de 2,3% dans les villes de 40 000 à 100 000 habitants et de 0,5% dans celles de plus de 100 000 habitants. Selon Amorce, donc, cet impôt local subit la hausse de la taxe générale sur les activités polluantes (TGAP) et cela ne va pas s’arranger. Après être passée de 42 à 54 euros la tonne entre 2020 et 2021, celle-ci va grimper jusqu’à 65 euros en 2025. Si Amorce propose bien une solution pour alléger la facture, l’article, en attendant, tire la conclusion que la TEOM n’a pas fini d’augmenter.

Droits du sol – Pour lutter contre l’artificialisation des sols et préserver la biodiversité, le Cerema et l’Office français de la biodiversité (OFB) s’associent à travers une convention-cadre destinée, notamment, à mieux accompagner les collectivités. Comme l’explique Environnement Magazine, le but est d’associer les compétences des deux structures pour répondre aux besoins en matière de biodiversité et de gestion de l’eau. Elles visent aussi à harmoniser les référentiels et à standardiser les données, notamment publiques. Et le programme « Eviter, réduire, compenser » a pour objet d’atteindre ce qu’elles appellent le « zéro perte nette de biodiversité » et le zéro artificialisation nette [lire aussi notre article].

On n’arrête plus le vélo – 254 lauréats représentant 23 millions d’habitants. 25 millions d’euros de dotation à destination de collectivités de moins de 250 000 habitants. Tel est, en résumé, le résultat du dernier appel à projets Avelo 2 dévoilé cette semaine sur le site de l’Ademe [lire aussi notre article]. Dans le détail, 87% de projets retenus concernent des études de planification des aménagements cyclables et 32% visent uniquement la réalisation d’un schéma directeur cyclable. La moitié des projets retenus proposent aussi l’expérimentation de services vélo (location, partage, réparation…). L’Ademe se réjouit du succès de cet appel à projets qui a suscité 309 candidatures, dont une petite majorité d’EPCI, un tiers de communes, ainsi que des départements ou des parcs régionaux.

Mettre les boues – Alors que la loi Agec autorise le traitement par compostage des boues d’épuration et leurs digestats, un décret publié cette semaine est venu en préciser les contours. Ce texte, explicité par Actu Environnement, limite ainsi la quantité de déchets verts mélangés aux boues : celle-ci ne pourra pas dépasser 100% de la masse de boues et de digestats en 2022, puis 80% à partir de 2024. Le but est de préserver les gisements de ces déchets pour la valorisation des biodéchets. Le non-respect de cette proportion sera sanctionné d’une amende pouvant atteindre 750 euros.

Puissant hydrogène – Est-ce l’appel des nombreuses subventions disponibles ? Toujours est-il que La Croix constate, elle aussi, que la filière hydrogène a le vent en poupe depuis un an et recense les différents projets attendus dans les territoires. Bus, bennes à ordure, stations de ravitaillement, usines en construction…, l’article liste les nombreux projets industriels et des collectivité en rappelant toutefois la nécessité de voir les coûts baisser. En tout cas, preuve de cet engouement, l’association France Hydrogène compte aujourd’hui 359 adhérents… contre 120 en 2019.

Feuille de route – Une nouvelle grille de tarifs, le renforcement de la sécurité, une offre plus étoffée… Le syndicat des transports IDF Mobilités a dévoilé sa feuille de route pour les cinq prochaines années. Recensées par Le Figaro, les mesures concernant l’offre de transport concernent notamment un renforcement du service des bus, le développement des lignes express ou, encore, le doublement du nombre des vélos à assistance électrique.

A bon port – Dans la continuité de son PCAET, Nice métropole a annoncé un plan d’actions environnemental, dont 20 Minutes se fait l’écho : création d’une aire maritime protégée, valorisation d’une pêche artisanale et durable, éradication du plastique jetable, piétonisation d’une partie du port…

Et aussi…

Le directeur général de l’IGN défend la notion de service public de la cartographie [Ouest France] ;

Le site Actu.fr s’interroge : pourquoi la pollution du Rhin se concentre-t-elle autour de Strasbourg ?

Des citoyens rachètent des forêts pour les sauver [Sciences et Avenir].

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP