Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Éducation et vie scolaire

Education aux médias

 « Il y a une urgence démocratique à former tous les citoyens aux enjeux de l’information »

Publié le 17/09/2021 • Par Stéphane Menu • dans : A la Une Education et Vie scolaire, Actu expert Education et Vie scolaire

Serge Barbet
CLEMI
A l’heure où les jeunes s’informent majoritairement via les réseaux sociaux, propices au déploiement des fakes news, comment apprendre aux élèves à aiguiser leur sens critique ? Echanges sur le sujet avec Serge Barbet, directeur du Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information (Clemi).

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Les jeunes générations sont-elles plus exposées que leurs parents à la désinformation ?

Il faut déconstruire les préjugés car nous savons que toutes les populations sont concernées par cet enjeu. Il y a une urgence citoyenne à former tous les publics. Pour ce faire, nous travaillons de façon permanente avec tous les professionnels, les journalistes bien sûr, mais aussi les acteurs des plateformes numériques et des réseaux sociaux. Nous avons récemment remporté un appel à projet européen visant à la création d’un hub national sur l’enjeu de la lutte contre la désinformation où le Clemi va travailler avec le média lab de Sciences Po et avec l’Agence France Presse. A côté des activités de fact checking et de recherche universitaire, nous y développerons notamment le volet pour la formation des enseignants.

Quels dispositifs sont en place pour favoriser l’éducation aux médias et combattre la diffusion d’infox ?

Le travail de formation des enseignants doit être réévalué chaque année pour s’adapter aux évolutions du numérique. Idem pour les ressources que nous produisons, comme ce jeu éducatif, « Classe investigation », qui permet aux élèves de produire eux-mêmes un reportage dans les conditions d’enquête d’un journaliste et donc d’être amenés à s’approprier les mécanismes de l’info, avec ce qui forme le socle déontologique du métier de journaliste : la vérification des sources, le contrebalancement des points de vue, etc. On compte en France plus de 2 000 médias scolaires, web télé, radio, journaux, etc. construits directement par les élèves. C’est quand ils touchent à la réalité de la construction de l’info que les élèves en assimilent mieux les pièges à déjouer.

Quelle place tient l’éducation à l’information dans les programmes scolaires ?

Notre système éducatif doit mieux intégrer l’éducation aux médias et à l’information. La loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République de 2013 a permis des avancées en incluant l’éducation aux médias et à l’information comme une composante du socle, c’est-à-dire comme faisant partie des connaissances et des compétences à acquérir au cours de la scolarité. Le 1er juillet 2021, nous avons remis au ministre de l’Education un rapport visant à renforcer cette éducation aux médias (1). La reconnaissance est là, il faut désormais passer des paroles aux actes, notamment pour accélérer la formation des formateurs, qui manque dans certains territoires de la République. L’éducation aux médias, et donc à la citoyenneté, est une urgence démocratique à l’heure où l’autorité des références se délite, ce qui ouvre le champ au pire. On peut avoir une opinion, mais toujours la faire reposer sur des faits discutés puis établis. En la matière, nous devons aller plus vite et plus fort.

Le Clemi fêtera son 40e anniversaire en 2023. Il est utile d’en rappeler la mission. 

Ceux qui l’ont créé ont été bien inspirés face au développement des autoroutes de l’information. Une révolution numérique plus tard, tout le monde reconnait la nécessité du rôle fondamental de l’information pour former des citoyens libre et éclairés. Trois actions phares rythment notre quotidien : la formation annuelle de 45 000 enseignants, documentalistes et formateurs ; la production de nombreuses ressources pédagogiques ; l’organisation chaque année de 5 actions éducatives dont la plus connue est la semaine de la presse à l’école, généralement fin mars. Nous comptons 23 collaborateurs à l’échelle nationale, plus des correspondants dans chaque académie. Un conseil d’orientation et de perfectionnement réunit deux fois par an. Il compte 60 membres répartis en trois collèges (pouvoirs publics, partenaires sociaux, presse). Ce conseil peut se réunir de façon exceptionnelle en fonction de l’actualité, qui est malheureusement souvent tragique : ce fut le cas au lendemain des attentats de Paris de 2015 ou de l’assassinant de Samuel Paty.

 

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Éducation et vie scolaire

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

 « Il y a une urgence démocratique à former tous les citoyens aux enjeux de l’information »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement