Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Cet article vous est proposé par La Commission européenne

Mobilités douces : à pied, en tram ou à vélo, l’Europe soutient les projets des communes !

Publié le 21/09/2021 • Par Auteur partenaire • dans : Contenu partenaire

300x200_art15
D.R.
Pour atteindre la neutralité climatique en 2050, l’Europe doit considérablement réduire les émissions liées au transport. Pour cela, la Commission européenne subventionne notamment les projets des collectivités qui favorisent le développement des mobilités douces et des transports propres. Profitez de ces opportunités !

Avec le Pacte vert, l’Europe s’est fixé des objectifs environnementaux et climatiques  très ambitieux (avec des obligations de résultats). Elle veut réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 55 % d’ici à 2030 et atteindre la neutralité climatique d’ici à 2050, ce qui impose de réduire la dépendance des transports à l’égard des combustibles fossiles. Dans les villes, comme dans les campagnes, il s’agit de substituer les mobilités douces à l’usage de véhicules personnels thermiques. Mais pour convaincre les usagers, il faut mettre en place une mobilité abordable, accessible et équitable pour tous, notamment pour les personnes ne disposant que d’un faible revenu, pour les personnes souffrant de handicap comme pour celles qui ne maîtrisent pas les outils informatiques. Il faut également pouvoir proposer une offre de transport de meilleure qualité là où c’est nécessaire.

Le FEDER  pour le transport vert

Pour atteindre ses objectifs, l’Union européenne  collabore avec les autorités locales afin de mettre en place une politique de mobilité durable, tant en ce qui concerne l’efficacité des systèmes de transports publics que la connectivité entre les territoires. Elle s’efforce également à leurs côtés d’améliorer la qualité de vie dans les villes en promouvant des solutions de mobilité active, telles que la marche et le vélo, et en garantissant une bonne accessibilité aux résidents et aux navetteurs.

Cet accompagnement se traduit dans les financements qu’elle propose aux collectivités qui s’engagent dans la voie des transports plus verts, notamment à travers le Fonds européen de développement régional (FEDER). Ainsi, pour renforcer l’usage de la desserte ferroviaire, la communauté d’agglomération du Pays de Grasse a obtenu 2,5 millions d’euros du FEDER pour compléter le budget nécessaire à la construction d’un parking relais à Mouans-Sartoux. Des bornes électriques de recharge des véhicules y seront installées alors que des services de bus et de location de vélos seront mis en place. Bastia a, de son côté, obtenu en 2018 1,8 millions d’euros  du FEDER et du FSE (Fonds social européen), soit la moitié du budget global nécessaire à l’aménagement d’une voie verte, promenade de front de mer reliant le nord au sud de la ville et accessible aux personnes à mobilité réduite. À Angoulême, c’est le renouvellement de la billettique du réseau de transports en commun qui a bénéficié d’un soutien de 700 000 euros  du FEDER (sur un budget total d’1,8 million d’euros).

Des prêts de la BEI pour verdir les flottes de bus

Les prêts de la Banque européenne d’investissement (BEI) peuvent également être mobilisés pour ces projets. À ce titre, elle a lancé aux côtés de la Banque des territoires une « Plateforme bus propres » : elle accompagne les bénéficiaires (collectivités territoriales et autorités organisatrices de la mobilité essentiellement) dans le verdissement de leur flotte de bus en proposant une offre de financement innovante : l’obligation performantielle. Cet instrument finance jusqu’à 100 % des projets avec un taux d’intérêt évoluant inversement à la variation du prix de l’électricité. Les bénéficiaires sécurisent ainsi la facture énergétique des bus électriques, déterminante dans l’équilibre économique de leur projet.

https://www.touteleurope.eu/l-europe-en-region/mobilites-dans-la-region-sud-les-fonds-europeens-permettent-la-construction-d-un-parking-souterrain/

https://www.europe-en-france.gouv.fr/en/projets/spassimare-vers-de-nouveaux-modes-de-transports-doux-bastia

https://www.europe-en-france.gouv.fr/en/projets/renouvellement-de-la-billettique-du-reseau-de-transports-en-commun-de-grand-angouleme

https://ec.europa.eu/france/news/20210113/lancement_plateforme_bus_propres_fr

La mobilité européenne, de Lisbonne à Helsinki

Le réseau transeuropéen de transport (RTE-T) est un programme de développement des infrastructures de l’UE. Élément central de la politique européenne des transports, il vise à faciliter la connexion entre les réseaux routiers, ferroviaires et fluviaux ainsi que les ports et les aéroports des États membres. Neuf corridors sont identifiés à travers le continent. La France est concernée par trois d’entre eux : Atlantique, Mer du Nord Méditerranée, et Méditerranée. Sur les parcours, des créations ou des rénovations d’infrastructures sont identifiés pour contribuer au RTE-T et bénéficier de financements européens.

24 milliards  d’euros ont été investis dans les transports via le « Mécanisme d’interconnexion en Europe » 2014-2020. Des montants avoisinants  sont mis en place pour la période 2021-2027.

https://ec.europa.eu/transport/infrastructure/tentec/tentec-portal/map/maps.html

https://www.touteleurope.eu/economie-et-social/le-reseau-trans-europeen-de-transport/

 

Contenu proposé par La Commission européenne

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement