Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Logement social

Les finances saines des bailleurs sociaux offrent des perspectives d’investissement

Publié le 15/09/2021 • Par Gaëlle Ginibrière • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

AdobeStock_178816120_JeanLuc
JenLuc / Adobe Stock
Dans l’édition 2021 de son étude Perspectives sur le logement social, la Banque des territoires estime que la situation financière des bailleurs est globalement suffisamment solide pour qu’ils participent à la relance dans le domaine de la construction.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En 2019, l’étude dénombre 5,5 millions de logements sociaux  : 5 millions dans le parc HLM, essentiellement gérés par les 226 OPH (offices publics de l’habitat) et les 177 ESH (entreprises sociales pour l’habitat), auxquels s’ajoutent 0,5 million détenus par des sociétés d’économie mixte immobilières. Au cours de l’année 2019, la parc HLM s’est accru de 1,1 %, soit un rythme légèrement plus soutenu que précédemment. « Les bailleurs sociaux ont connu un mouvement de consolidation régulier au cours des dernières années, en particulier les ESH : on compte 31 % d’ESH en moins qu’en 2012, 16 % en moins pour les OPH. Ce mouvement de regroupement s’est accéléré depuis 2018 suite à la loi Élan », détaillent les auteurs de l’étude.

un autofinancement global de 15,4 %

L’analyse financière sur la ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite
1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les finances saines des bailleurs sociaux offrent des perspectives d’investissement

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

16/09/2021 11h07

Intéressant le coût moyen de la taxe foncière du logement HLM (10,7%).
Mais j’ai le souvenir du rapport d’une CRC concernant un office HLM d’un département rural. Il indiquait pour ce dernier un taux de l’ordre de 18 % des recettes pour payer la TF (au milieu des années 2010-2020).

J’ai toujours dit que s’il était intéressant d’avoir des moyennes, ces dernières n’ont que peu de sens quand on ne donne pas en même temps l’écart type. C’est la raison pour laquelle je préfère la valeur de la médiane accompagnée des valeurs des extrêmes.

Pour faire simple, dans certains cas les TF obèrent la capacité financière des organismes HLM… et il en est de même pour les bailleurs privés!

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement