Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Assises de l'APVF

Pas de nouveau pacte mais une rallonge financière pour les petites villes

Publié le 10/09/2021 • Par Cédric Néau • dans : A la Une finances, Actualité Club finances, France

castex apvf
capture écran
En clôture des 23è assises de l’Association des petites villes de France, le Premier ministre a annoncé une hausse de la dotation de soutien à l’investissement local de 350 millions fléchés vers le programme Petites Villes de Demain. Mais il n’y aura pas de nouveau cadre dans les relations Etat-Collectivités demandé tout au long des assises par l’association.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les Petites villes voulaient un nouveau pacte, le gouvernement s’en tiendra à un abondement supplémentaire de 350 millions d’euros de dotations de soutien à l’investissement local (DSIL). Lors de la matinée de clôture des 23è assises de l’Association des Petites villes de France, les 9 et 10 septembre à Cenon (Gironde), son président, Christophe Bouillon a poussé l’Etat à s’engager auprès de ces collectivités : « Après le Pacte de Cahors, je vous propose le Pacte girondin de Cenon », a-t-il lancé devant le Premier ministre, Jean Castex, qui a fait le déplacement dans cette commune de la métropole bordelaise, accompagné de Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et d’Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes publics.

Visibilité et liberté d’emploi

La proposition repose sur trois points, plutôt financiers. « Il faut nous garantir des moyens financiers dans la durée » a demandé Christophe Bouillon. « Les dotations sont bien stabilisées, mais nous voyons une forme de dette covid s’installer et nous ne voudrions pas, dans les huit mois à venir, devoir contribuer à la facture ».

De plus, l’association souhaite s’assurer le libre

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pas de nouveau pacte mais une rallonge financière pour les petites villes

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement