logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/763130/les-campagnes-se-mettent-aux-reseaux-de-chaleur-renouvelable/

ENERGIE
Les campagnes se mettent aux réseaux de chaleur renouvelable
Olivier Descamps | A la une | actus experts technique | France | Publié le 14/09/2021

Bon nombre de bâtiments publics restent accros au gaz, voire au fioul. Et peinent à obtenir des financements pour passer à la chaleur issue d’une énergie renouvelable.En regroupant de petits projets dans un contrat d’objectifs patrimonial ou territorial, des collectivités arrivent à atteindre les seuils permettant de bénéficier du fonds chaleur.Ces contrats permettent aussi à des communes rurales de lever les verrous techniques qui les empêchent de se lancer seules dans le bois-énergie ou la géothermie.

Les collectivités rurales tapent à la porte du fonds chaleur. Depuis un peu plus de dix ans, cette manne financière contribue avant tout à verdir des réseaux de chauffage urbains et des procédés industriels. En 2020, si cette enveloppe de 350 millions d’euros de l’Ademe a été intégralement utilisée malgré la crise et l’inertie liée aux élections municipales, c’est en partie grâce à des installations plus modestes. Ici, une chaudière à granulés dans une salle des fêtes, là une chaufferie et un réseau qui alimentent une mairie, une école et un Ehpad.

Des grappes d’installations

Ces petits projets ont ceci de particulier qu’ils ne sont pas éligibles à ce fonds à titre individuel. Avec les contrats d’objectifs patrimoniaux (COP) et territoriaux (COT), ils peuvent toutefois désormais être ...

POUR ALLER PLUS LOIN