Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Finances

Exclusif / Dans le contexte de crise, la direction de Dexia répond aux questions de la Gazette

Publié le 24/10/2008 • Par Sylvie Fagnart • dans : A la une, France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Pour la première fois depuis la recapitalisation de la première banque des collectivités locales par les gouvernements belge, français et luxembourgeois, l’administrateur-directeur général de Dexia Crédit local s’exprime.
Dans une interview exclusive accordée à la Gazette des communes, Gérard Bayol se défend d’avoir poussé les collectivités à emprunter dans des conditions risquées. Récusant les accusations de certains élus et directeurs financiers, il affirme que « Dexia n’a pas inventé les produits structurés. Notre innovation porte sur la gestion active de la dette ». La méthodologie de commercialisation et de suivi des produits d’emprunt proposés aux collectivités a interdit à Dexia, assure-t-il, de vendre « des swaps ou des produits de type snow balls ».
Il rappelle par ailleurs que « l’allégement des frais financiers a tout de même permis de sérieuses économies, chiffrées depuis 2001, selon nos statistiques, à 500 millions d’euros ! Il faut avoir en tête la courbe des taux d’intérêt depuis vingt ans. A l’époque, ces derniers représentaient plus de 10 %. A l’heure actuelle, le prix moyen de la dette oscille entre 4,5 % et 5 % », insiste-t-il.
Enfin, Gérard Bayol se veut rassurant à l’égard des collectivités : « Tous les moyens seront mis en oeuvre pour que la présence de Dexia à leurs côtés s’inscrive dans la continuité ».

Interview à lire dans la Gazette des communes du 27 octobre, p. 22 et 23

Pour aller plus loin
Lire :
– notre notre article du 21 octobre
– notre article du 16 octobre

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Exclusif / Dans le contexte de crise, la direction de Dexia répond aux questions de la Gazette

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement