Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Tribune]

« Nous sommes abandonnés par l’État » : le cri d’alarme d’élus locaux

Publié le 02/09/2021 • Par Auteur associé • dans : France

mairie maire chateau ville commune élu vote bleu blanc rouge fr
Fotolia shocky
Une tribune cosignée par l'adjoint au maire PCF de Paris, Ian Brossat et des édiles de différents bords politiques dénonce la réforme de la formation des élus. "Passant de vingt heures à quatre heures par an, nos droits sont sacrifiés dans une réforme purement budgétaire" jugent les auteurs de ce coup de gueule.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Collectif d’élus locaux

Nous, élus de la République, dénonçons avec vigueur la réduction drastique de nos droits individuels à la formation via l’ordonnance du 20 janvier 2021. Passant de vingt heures à quatre
heures par an, nos droits sont sacrifiés dans une réforme purement budgétaire qui va à l’encontre des objectifs de la loi Engagement et Proximité, au mépris des engagements du Gouvernement.
En première ligne pendant la crise des « gilets jaunes » pour rétablir le dialogue entre l’État et la population et désormais face à la crise sanitaire, économique et sociale, nous sommes exposés à la démultiplication des crises et à l’avènement de problématiques nouvelles qu’elles soient écologiques, sociales ou démocratiques. Nous avons besoin d’être accompagnés pour répondre
au mieux aux défis collectifs qui nous attendent.

Et pourtant, nous sommes aujourd’hui abandonnés par l’État. Nous priver de nos droits, c’est priver la démocratie de ce qu’elle a de plus cher, l’accès au savoir. Le droit à la formation couvre pourtant des enjeux fondamentaux : les finances locales, la démocratie participative, l’écologie, l’urbanisme, le fonctionnement des intercommunalités, la réglementation des communes ou encore la relation avec les citoyens. Ces compétences sont essentielles pour mener à bien notre mandat, au service des citoyens. Nul ne peut prétendre être un professionnel de la politique et maîtriser l’ensemble des sujets attraits à nos délégations. Au lendemain d’une abstention record, il en va de la responsabilité de l’État de ne pas sacrifier, une fois de plus, les élus locaux qui sont le ciment de la démocratie dans les territoires.
Les élus locaux ont tenu leurs engagements auprès du Gouvernement et ont répondu présent pour gérer les crises qu’a connues notre pays. Nous attendons du gouvernement qu’il tienne
ses engagements envers nous.

Voir tous les signataires

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Nous sommes abandonnés par l’État » : le cri d’alarme d’élus locaux

Votre e-mail ne sera pas publié

ALVAREZ Manuel

03/09/2021 03h35

Je partage totalement le contenu de cette tribune que j’aurai volontiers signé. Est ce encore possible de s’y associer ?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement