Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Éducation et vie scolaire

Protection de l'enfance

Les violences sexuelles entre mineurs ne sont pas de simples jeux entre enfants

Publié le 25/08/2021 • Par Auteur associé • dans : A la Une Education et Vie scolaire, A la Une santé social, Actu expert Education et Vie scolaire, Actu expert santé social

Enfant violence
©pololia - stock.adobe.com
Pendant longtemps, les abus sexuels entre mineurs sont restés ignorés des professionnels. Banalisés, ils étaient tenus au rang de curiosité ou de jeux sexuels entre enfants. Pourtant, selon le bilan annuel du service de statistique ministériel de la sécurité intérieure près de 8 % des suspects de violences sexuelles sont des enfants. Que dit la loi ? Quels outils existe-t-il pour détecter ces violences et accompagner victimes et auteurs ?

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Fauve Sodade

Psychologue scolaire

La part de mineurs condamnés pour des violences sexuelles ne cesse d’augmenter dans la statistique judiciaire. 11 fois plus nombreux en 2010-2011 qu’en 1984-1985 (étude Mucchielli, 2014), 18 % des mis en cause pour infractions sexuelles sont des mineurs de moins de 18 ans. La proportion s’élève à 39 % pour les viols sur mineurs (étude Tournier, 2008). Entre 1996 et 2018, le nombre de mineurs mis en cause pour viols sur des mineurs a nettement augmenté, avec une évolution de + 279 %.

8 % des suspects sont des enfants

Selon le bilan annuel du service de statistique ministériel de la sécurité intérieure, sur 25 600 plaintes recensées en 2018, 2 143 enfants de moins de 13 ans ont été mis en cause pour des faits de violences ou de harcèlement sexuels. Près de 8 % des suspects de violences ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social, Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Education et Vie scolaire pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Acteurs publics, comment optimiser vos dépenses informatiques grâce au cloud ?

de Capgemini

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Éducation et vie scolaire

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les violences sexuelles entre mineurs ne sont pas de simples jeux entre enfants

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement