Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Entretien] Fracture territoriale

« Marnes-la-Coquette est une île de l’archipel mondialisé »

Publié le 25/08/2021 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

anne sophie beauvais
patricia marais
Marnes-la-Coquette, jadis lieu de résidence de la grande bourgeoisie, est devenue un ghetto pour les riches de la jet-set internationale et du show-biz. Avec ses villas hyper-sécurisées, elle a perdu son âme. Anne-Sophie Beauvais, directrice des affaires culturelles au conseil départemental des Yvellines, brosse le portrait de cette petite ville qu'elle connaît bien et elle la situe à l'aune des actions du Président Macron, son ancien camarade de Sciences-po.

Marnes-la-Coquette : un nom charmant pour un étonnant village, distant de seulement 10 kilomètres de la capitale. Sur les 375 hectares de la commune de l’ouest parisien, seuls 70 sont construits. Une tache verte grande comme un timbre-poste au milieu d’un monde archi-urbanisé. La discrète localité des Hauts-de-Seine est entrée dans les foyers à l’occasion, à la fin de l’année 2017, de la disparition de son plus célèbre administré, le chanteur national Johnny Hallyday. Venus de toutes les provinces de France, les fans de l’interprète de « Que je t’aime » ont afflué vers cette commune pas comme les autres. La plus riche du pays, avec un revenu annuel moyen de 125 000 euros par foyer. Soit quatre fois et demie la moyenne nationale. Marnes-la-Coquette n’abrite pas seulement le show-biz. Elle accueille aussi en son sein une richissime branche de la famille princière du Qatar, les Al Thani, qui bénéficient en France de conditions d’investissement dignes d’un paradis fiscal.

Retranchée ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Marnes-la-Coquette est une île de l’archipel mondialisé »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement