Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Mobilités

Transfert de la compétence mobilité : une France coupée en deux

Publié le 10/08/2021 • Par Nathalie Arensonas • dans : A la une, A la une, France

Des cars scolaires
A. Chanut / Tunach17 / Adobestock
Les communautés de communes avaient jusqu’au 1er juillet pour prendre en main les transports publics sur leurs territoires ruraux et périurbains. Une sur deux a jeté l’éponge faute d’expertise, faute de réponse claire pour financer la mobilité dans ces zones blanches, mais aussi sous la pression de certaines régions.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Qui a dit oui, qui a dit non ? La réponse s’affiche sur la carte du Cerema (Centre d’étude sur l’environnement, les mobilités et l’aménagement) publiée mi-juillet et qui montre une ligne Nord-Sud de l’Hexagone, en contournant le Centre-Val de Loire. En vert, les Hauts-de-France, le Grand Est, la Normandie, et la Bretagne où les communautés de communes (CC) ont voté massivement en faveur du transfert de la compétence mobilité, stratégique dans le contexte de la transition énergétique. En jaune, toutes celles qui y ont renoncé.

mobilite2-cerema

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Match nul

Un an et demi de tractations et de pression pour arriver à un match nul : une communauté de communes sur deux a renoncé à devenir autorité organisatrice de mobilité (AOM). Et là où il existait des syndicats mixtes de mobilité (5% à ce jour), la question ne se posait pas.

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Transfert de la compétence mobilité : une France coupée en deux

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement