Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Services publics

L’État sort le chéquier pour sauver La Poste

Publié le 23/07/2021 • Par Pascale Tessier • dans : A la une, A la Une finances, Actu experts finances, France

vélo facteur
©séb_compiegne - stock.adobe.com
L’État va verser 500 millions d’euros pour réduire le déficit de La Poste, en échange du maintien d’un service public présent et de qualité dont l’équilibre financier doit être soutenu par une nouvelle offre des délais de distribution. Une nouvelle gamme tarifaire va être créée pour les plis moins urgents.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La Poste va mal et en l’absence de toute réforme, le déficit pourrait atteindre « 1 milliard d’euros par an », affirment les conseillers de Bercy. L’État va donc verser une compensation au titre des années 2021 et 2022, à condition que la société s’engage à assurer un service public de qualité, plus fréquent et plus présent. Des consultations s’ouvriront en septembre, avec l’association des maires de France (AMF).

En janvier 2018, l’État et la Poste s’étaient engagés sur un contrat d’entreprise – courant jusqu’en 2022 – déclinant les engagements du premier pour soutenir la seconde dans les quatre missions que la loi lui confie : la garantie d’un service universel postal de qualité ; le maintien d’un réseau de 17000 points de contact, notamment, en secteur rural ; la mise à ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’État sort le chéquier pour sauver La Poste

Votre e-mail ne sera pas publié

Philippe LAURENT

26/07/2021 06h16

Il est cependant intéressant de constater en même temps sur le site du Groupe La Poste (dont les actionnaires sont l’Etat et la Caisse des dépôts, donc aussi l’Etat) que le résultat du groupe est passé de 880 millions d’euros en 2019 à plus de 2 milliards en 2020 – voir https://www.groupelaposte.com/fr/chiffres-cles -. Ces 500 millions d’euros étaient-ils utiles, et ne vont-ils pas se retrouver de toute façon dans la poche de l’Etat actionnaire d’une manière ou d’une autre ? L’Etat ne se donne-t-il pas le beau rôle finalement, à peu de frais ? Pour le savoir, il faut connaître le montant des dividendes que l’Etat actionnaire percevra de sa filiale à 100% … Cette information est introuvable, comme par hasard !

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement