Revue de presse

Eau – Forêt – Pesticides – Lingettes… toute l’actu de la semaine

Par • Club : Club Techni.Cités

Agence de l’eau Adour Garonne

Avant une petite pause estivale, voici l'essentiel de l'actualité du 17 au 23 juillet 2021 sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports... Retour de la revue de presse le 20 août.

L’eau vive – L’Inrae et l’Office international de l’eau lancent une deuxième étude consacrée aux impacts climatiques sur les ressources françaises en eau. Présentée par Actu Environnement, elle s’articule autour de trois volets. Le premier, scientifique, a pour objet de produire des données, notamment hydrologiques. Le deuxième vise à accompagner comités de bassin, agences de l’eau, collectivités et bureaux d’étude dans la mise en place de mesures d’adaptation adéquates. Et le troisième est consacré à la sensibilisation au sujet. Ces futures projections hydro-climatiques devront permettre de réviser les PCAET et les Sdage. En préambule à cette étude, l’Inrae souligne que « la rareté de cette ressources naturelle pourrait entraîner des conflits qu’il faut anticiper » [lire aussi notre article].

L’appel de la forêt – Dans le prolongement de son « Paquet climat », la Commission européenne vient de présenter la « nouvelle stratégie européenne pour les forêts », document visant à mieux préserver ces écosystèmes qu’elle considère comme des « puits de carbone » [lire aussi notre article]. Comme l’explique Le Monde, l’une des première actions sera de protéger de manière plus stricte les dernières forêts anciennes et primaires qui, aujourd’hui, de couvrent plus que 3% du territoire. Parmi les autres actions figurent la surveillance accrue des modes d’exploitation pour mieux en limiter certains (coupes rases, monocultures) et favoriser les techniques vertueuses. Trois milliards d’arbres devront aussi être plantées d’ici 2030 et la Commission prône une harmonisation de la collecte des données.

Air vicié – Trois ans après une campagne test, Ineris, Atmo France et l’Anses annoncent la mise en place, « de façon pérenne », d’un suivi annuel de 75 pesticides dans l’air extérieur. Détaillé par Géo, ce suivi doit permettre de réaliser un état des lieux de l’exposition chronique de la population aux pesticides dans l’air. Dans chaque région, un site proche d’un bassin de vie sera ainsi retenu pour réaliser les mesures autour de substances telles que fongicides, herbicides ou insecticides permettant aussi de représenter l’ensemble des profils agricoles de métropole et d’outre-mer. Un dispositif particulier sera mis en place pour le glyphosate, « plus difficile à mesurer ».

Un brin de toilettes – Le chiffre est éloquent : sur les 1500 tonnes de déchets solides récupérés sur le réseau d’assainissement et dans l’usine de dépollution des eaux usées de Ginestous, 40% sont des lingettes. A partir de ce constat, relayé par La Dépêche du Midi, des parlementaires veulent agir, par décret ou proposition de loi, pour obliger les producteurs de lingettes à informer le public sur leurs emballages en expliquant de ne pas les jeter dans les toilettes. Car ce « fléau national », selon leur propre terme, a de lourdes conséquences : obstructions du réseau, blocages de pompes, etc., représentant jusqu’à 80% des pannes d’équipement.

Le prix du silence – Le coût social du bruit en France s’élève à 155,7 milliards d’euros. Telle est la conclusion d’une étude, citée par France Info, du Conseil national du bruit et de l’Ademe. Cette étude avait pour objectif d’évaluer les conséquences du bruit sur la santé et l’espérance de vie. Et le secteur le plus impactant reste celui des transports et du trafic routier. Pour lutter contre ces nuisances, le texte propose notamment de réduire la vitesse de circulation, de développer les zones à faibles émissions (ZFE), d’adapter le revêtement des routes ou d’améliorer la qualité acoustique des établissements scolaires.

En trottinant – Selon une étude, publiée en anglais, du bureau 6t, l’usage de la trottinette en free-floating n’a pas d’impact sur l’utilisation de la voiture. Cette récente offre de transport n’a pas non plus de grande conséquence sur la réduction de la part modale de la marche et des transports en commun. Voilà pourquoi l’étude conclut que « ces services peuvent offrir une complémentarité importante avec le réseau de transports en commun ».

Et aussi…

Le Plan national de la prévention des déchets s’ouvre à la concertation du public [ministère de la Transition écologique] ;

Six bus à hydrogène vont être mis en service d’ici 2024 à Châteauroux [Ville Rail et Transports] ;

La station de Val d’Isère accueille une flotte de 30 trottinettes électriques [valdisere.com].

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • « Territoire engagé transition écologique » : le nouveau programme de l’Ademe pour une stratégie XXL

    L'Ademe a présenté un nouveau programme qui va regrouper ses deux labels phares, qui concernent l'énergie (Cit'ergie) et l'économie circulaire. L'idée est d'accompagner les collectivités dans une démarche de transition écologique de plus en plus globale. ...

  • Index des Fiches pratiques techniques

    Les Fiches pratiques techniques sont destinées aux techniciens et ingénieurs des collectivités. Chaque mois, quatre Fiches font le point sur un sujet important pour les services techniques.Les Fiches pratiques d'août-septembre 2021 Le réemploi des matériaux dans ...

  • Le réemploi des matériaux en bâtiment

    Pour répondre aux enjeux environnementaux, le réemploi des matériaux de construction est l’une des solutions les plus pertinentes. Il permet notamment de détourner de la filière déchets des matériaux dont le volume représente un formidable gisement potentiel ...

  • Concevoir des espaces publics « non genrés »

    La ville demeure trop souvent – encore – un espace « genré » où les déséquilibres entre les usagers, femmes et hommes, enfants, personnes atteintes de handicap ou non, etc., restent importants ; sans doute car « pensé par et pour des hommes ». Or, depuis ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Prochain Webinaire

Cérémonie de remise des Prix santé et mieux-être au travail 2021

de La Mutuelle Nationale Territoriale - MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP