Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

TEMPS DE TRAVAIL

1 607 heures : quelques minutes de plus par jour qui pèsent lourd

Publié le 28/07/2021 • Par Emeline Le Naour • dans : A la une, A la Une RH, Dossiers club RH, France, Toute l'actu RH

©WinWin - stock.adobe.com
Nombre de métiers de la FPT sont pénibles physiquement et caractérisés par des horaires atypiques. Pour les agents « C », qui les exercent, la hausse du temps de travail est d’autant plus rude qu’ils sont restés mobilisés durant la pandémie. Quatre d'entre eux ont raconté leur quotidien à la Gazette.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Isabelle Dubois, Atsem à Cournon-d’Auvergne (420 agents, 20 200 hab., Puy-de-Dôme). Fondatrice du collectif Atsem national. 

« Je travaille déjà 9 heures 45 par jour, sur 4 jours, pour une moyenne hebdomadaire de 42 heures. Je récupère donc des heures et cumule des RTT, mais ma commune envisage de supprimer 5 jours de congé. Nos journées, très denses, débutent à 7 h 30, à l’ouverture de l’accueil périscolaire. Ensuite, j’enchaîne toute la journée avec une pause de 20 minutes : déshabillage et habillage des enfants, désinfection des locaux, ateliers dans les classes. Il faut également s’occuper des petits qui sont malades ou ne sont pas encore propres. La surveillance des récréations et les repas sont des moments très bruyants. Il faut aussi porter les enfants, se baisser, déplacer des ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Cet article fait partie du Dossier

Temps de travail : les fonctionnaires territoriaux travaillent-ils assez ?

Sommaire du dossier

  1. Le temps presse pour les 1 607 heures
  2. 1 607 heures : la réforme de trop pour les territoriaux
  3. Temps de travail : le bon compte n’y est toujours pas
  4. 1 607 heures : quelques minutes de plus par jour qui pèsent lourd
  5. Temps de travail : des accords pour atteindre les 1 607 heures
  6. François-Xavier Devetter : « Le temps de travail ne se résume pas à un nombre d’heures »
  7. « Le jour du maire » : des abus ? de quelle ampleur ?
  8. Circulaire « temps de travail » : le nécessaire dialogue
  9. Temps de travail : le rapport qui pourrait fâcher les fonctionnaires
  10. Temps de travail : « Le vrai étonnement, c’est la faiblesse du management »
  11. Après consultation, les agents passent aux 1 607 heures
  12. Un nouveau calcul horaire rééquilibre les jours de repos
  13. Le Loiret négocie son passage aux 35 heures avec les syndicats
  14. Négocier le passage aux 1 607 heures : une méthode
  15. La ville d’Antony revoit sa politique de gestion des heures supplémentaires
  16. Temps de travail et fonction publique territoriale : une prise de conscience progressive
  17. Temps de travail : Comment dépasser les inévitables conflits ?
  18. Temps de travail dans la fonction publique : respecter la durée légale, une gageure
  19. Temps de travail : « Le perfectionnisme est presque un handicap pour les cadres »
  20. Le retour aux 1 607 heures annuelles s’impose aux agents
  21. Le temps de travail des fonctionnaires demande plus de transparence selon Bernard Pêcheur
  22. « La pression sur le travail réinterroge la question du temps de travail »
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

1 607 heures : quelques minutes de plus par jour qui pèsent lourd

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement